Je m'ennuie, alors je fais des histoires^^

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je m'ennuie, alors je fais des histoires^^

Message par Berenor le Ven 2 Aoû - 17:02

Allait, ça fait un moment que je n'ai plus mis d'histoires.

Aelis avançait d'un pas sur au dessus de l'immeuble alors que le ciel était sombre comme fut cette nuit sans fin, A ces pieds ce trouvait le vide qu'elle enjambé sans peur, près de 120 étages qu'elle ne manquerait pas de tomber si le pont gravitationnel ne fonctionnait plus, Au sols devait ce trouvait des personnes ne ce doutant pas de ce qu'il ce passait, vaguant innocemment à leurs occupations, Aelis leva les yeux, comment des personnes pouvaient faire comme ci de rien n'était, au dessus d'elle ce trouvait un ensemble de grillage métallique, entre chaque interstice ce mouvait avec la sensation que ce fut un liquide bleuâtre, le bouclier protégeant la planète, Situés à plus de trentaine de kilomètres de haut, on pouvait facilement le voir, il englobait tout le paysages, ce perdant au nord sur les cimes des montagnes, à l'est sur l'immensité de la ville et à l'ouest et au sud sur la mer bordant la ville,
Symbole ultime du siège qui durait depuis près de 2 semaines, seul quelques passage permettait à des vaisseaux de passer, mais les passages étaient rares, le plus gros de la flotte étant occupés à protégeait la planète ; aussi l'évacuation était impossible, l'ennemi ne manquant pas de tuer impitoyablement e qui s'y risquait,
La jeune femme sortit des lunettes émettant un faisceaux bleu, ces lunettes permettaient à des ondes de contrôlé le cerveaux, analyser des données, passer d'une dimensions à une autre et aussi de multipliés les réflexes et la rapidité des faits et gestes,
Aelis tomba soudainement du pont gravitationnels, à la manière que l'on tombe d'un plongeoir d'une piscine, Arrivé prêt du 79 étages, elle sortit son pistolet, en un tirs elle visa la fenêtre qui fut touché, son projectiles était une boule magnétique, qui la fit rejoindre l'endroit visé,
arrivé à la fenêtre, celle ci était à demi-ouverte et il ne fallut aucune difficultés pour qu'elle y entra,
Devant elle s’étendait le salon d'un modeste appartement, elle analysa les données et vit que ce qu'elle cherchait ce trouvait tout proche ; elle passa à un couloir, puis ouvrit une porte rouge, Une fois ouverte, elle y découvrit un enfant, il dormait paisiblement, ces mains tenant fermement un ours en peluche, Mais à ces cotés, ce trouvait une ombre, menaçante, des que la porte fut ouverte, l'ombre grande de plus de 2 mètres partit, Mais c'était trop tard, elle était déjà emprisonné !
Aelis activa avec la seul aide de sa pensé, une arme révolutionnaire, capable de repérer cette ennemi invisible, Il ce déplaçait dimensions parallèle en dimensions parallèle, allant ou il le désirait sans être inquiétait, seul des défenses tels que le bouclier qui protégeait la planète pouvait empêchait d'aller de s’y et de la, mais parfois il y avait des brèches et certains d’entre eux s'y téléportait comme pour y amener le chaos,
Aelis alla dans plusieurs univers parallèle, suivant le fuyard partout ou il passait, jusqu'au moment ou elle le bloqua enfin, dans un décors semblable à la chambre de l'enfant, sauf qu'il était bien plus sombre et que les ombres s'y mouvait avec un sentiments de vertiges pour quiconque s'y mettait à suivre leurs mouvements,
Aelis pouvait enfin voir son adversaire, il était grand, d'une allure svelte, ces bras avait l'air de pendre et de ce mouvoir d'une manière flasque, ces mains était longue avec des doigts 3 fois plus long que ceux des humains, tout en étant aussi maigre, sa tête était d'une couleur blanchâtre, tout comme le reste de son corps, ses yeux était gros et globuleux et sa boite craniène était disproportionnés, partant vers l'arrière comme un cône, Il portait une combinaison blanche et un fusils de couleur blanche qui aveuglait les yeux dans ces ténèbres environnants, Il n'eut pas le temps de le pointer en direction de Aelis qu'elle avait déjà visait sa tête, appuyer sur la gâchette et qu'une balle à munitions explosives n'explosa sa boite craniène, après l'impact un produit flasque et visqueux d'une couleur verte y sortit,
Aelis enleva ces lunettes, elle fut prise de vertiges des que ces mouvements était revenu à la normal, le retour au monde réel fut aussi dur, mais elle avait l'habitude, elle avait fait son travail,
L’extraterrestre gisait part terre, le liquide visqueux sortait toujours de son cerveaux,
L'enfant ce réveilla, il regarda celui qui était venu pour l'enlever, dans un but pour l'instant inconnu de tous,

  • Tout est fini, dit Aelis pour calmer l'enfant tout en lui caressant les cheveux,

Non tout n'était pas fini, cela ne faisait que commencer !
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'ennuie, alors je fais des histoires^^

Message par Berenor le Sam 3 Aoû - 19:31

Je m'excuse pour les fautes pour ceux qui aurait lu.
Vous voulez une suite, j'ai une idée ( d'un coté je les rêvés^^), je ces pas si je l'écrit ou non?
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'ennuie, alors je fais des histoires^^

Message par Smye le Sam 3 Aoû - 19:45

J'aime bien mais comme d'hab c'est un poil long ^^
avatar
Smye
Membre

Messages : 294
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 21
Localisation : La Chapelle D'Armentieres

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'ennuie, alors je fais des histoires^^

Message par Berenor le Sam 3 Aoû - 19:56

Smye l'elfe noir a écrit:J'aime bien mais comme d'hab c'est un poil long ^^

J'aurais du mettre des le début qu'un extraterrestre allait être tuer^^.
Sinon ça a était assez compréhensible? avec les trucs bizarres que je met des fois^^
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'ennuie, alors je fais des histoires^^

Message par Smye le Lun 5 Aoû - 20:04

Tkt sa peu aller c'est juste que c'est long a lire
avatar
Smye
Membre

Messages : 294
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 21
Localisation : La Chapelle D'Armentieres

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'ennuie, alors je fais des histoires^^

Message par Gecko le Jeu 8 Aoû - 17:21

C'est ..... Particulier quand meme ^^' toujours pas trop mon genre mais ca c'est pas ta faute ...
Et puis comme tu le dis , probleme de l'orthographe ^^' même si c'est deja un peu mieux , l'histoire reste comprehensible ^^
avatar
Gecko
Membre

Messages : 85
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 19
Localisation : Pas la peine de chercher vous ne trouverez pas !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'ennuie, alors je fais des histoires^^

Message par Berenor le Lun 12 Aoû - 19:49

16 jours avant


Robin ce réveilla en sursaut, il venait de faire un cauchemar. Le jeune garçon de 14 ans resta dans son lit, mais au bout de quelque minutes la porte s'ouvrit lorsque la mère de son copain entra
- N'oublie pas d'aller à l'école, il est bientôt l'heure. Dit la mère. Je pars pour Toscom après et je reviendrais que demain, à ton retour n’oublie pas de t"occuper de la soeur de Aximien.
Aximien était son copain depuis plusieurs années, régulièrement ils allaient chacun leurs tours dormir chez l'un est l'autres. Ils avaient aussi tout les 2 le même âge et ce ressemblait assez physiquement et certains pensait qu'ils étaient frères. Sauf que Aximien avait le visage plus fin et svelte et des cheveux blond tressés comme une queux de cheval, Robin lui avait un visage plus carrée et un corp plus musclés et des cheveux mi-long et noirs.
Aximien lui était déjà partit pour l'école, Robin regarda l'heure, il serait bientôt en retard et le temps d'arrivé qu'il le serait à coup sur.
Comme il était sur d'être en retard, le jeune garçon prit son temps, une fois habillés il regarda par dessus la fenêtre, devant lui la ville qui paraissait si tranquille, les murs en pierre du troisième niveaux encerclaient sa vision, il pouvait aussi voir des tours situés au 2ème niveaux mais étant donné que la ville était construites en pente, il ne pouvait voir le reste, les parcs et les bâtiments du 3ème niveaux s'étendaient devant lui, ces arbres fleurissant partout, les immenses battissent de pierre lui donnant un style médiéval, le périphériques de la ville qui surplombaient le 3ème niveaux gâchaient la sensation de plénitude de l'endroit,




Robin arriva en retard bien sur, la moitié du cours de Géographie était fait, Il retrouva son copain, Aximien et ce plaça à coté de lui, Ils étaient tous dans un pièce noirs, le professeur expliquant grâce à une carte holographique l'empire d'Ulxäam, une race extraterrestre alliés, qui comptaient plus de 329 systèmes solaires et plus du double de mondes habité ; une poussière face à l’humanité qui comprenait plus de 20 galaxie à l'heure actuel,
'un coup, tout s’éteignit, l'obscurité était totale et le professeur ordonna d'évacuer la salle en raison de l’impossibilité de continuer son cours, Des lors que la porte fut ouverte, le peu de lumière aida en partir de ce lieu désormais sombre,
Tous ce demandait pourquoi les lumières ne fonctionnait plus, ainsi que la raison qui avait éteint la carte holographique, Mais en sortant, Robin sentit que l'air était devenu plus frais, de dehors une tempête faisait siffler les pierres de l'école, Aximien et Robin ce serrèrent l'un contre l'autre, en s'avançant vers la fenêtre,
Le ciel quelques minutes plus tôt plein de lumière était désormais grisonnants, un immense et épais nuage gris entourés la cité, un maelstrom ce formait en son centre, C'est alors que des éclairs frappèrent la ville, à chaque impact des édifices entiers tombaient, les explosions furent terribles,
Tout les enfants présent ainsi que les adultes prirent la fuite, sans penser à l'endroit ou il ce cacheraient, allant dans tout les sens, Aximien et Robin continuait vers le rez de chaussé, Aximien avait compter en courant les éclairs, le 19ème venait d'explosait,
Au rez de chaussé ils cherchèrent la sœur d'Aximien, Roalän,
Plusieurs fois ils crièrent son nom, mais les éclairs empêchaient certainement qu'elle les entendent, si bien sur elle ce trouvait ici même, Au 23ème, cela cessés enfin, le calme était revenu, Ceux qui courraient paniqué quelques secondes avant stoppèrent leurs fuite effrénés et vaines, Cet à ce moment que Roalän arriva, elle ce plaça entre son frère et Robin sans dire un mot,
C'étaient une jeune fille de 7 ans, elle n'avait peu de ressemblance avec son frère, cela était sûrement du à ce qu'il n'avait pas le même père,
Aximien s'avança seul vers la fenêtre la plus proche, elle donnait sur la cours de l'école,
En un instant, comme tombé du sol mais à une vitesse qui empêchait de savoir si il était tombé ou téléporté, une masse noir fut projeté sur la cour, Le choc fit tomber tout ceux qui était présent sur une cinquantaine de mètres à la ronde, des pans entiers de murs menaçaient de s'écroulé sous l'impact,
Aximien ce releva une nouvelle fois, la masse semblaient en forme de boule, mais lentement elle ce releva, des pieds d'une vingtaine de mètres de haut ce relevèrent, un corps presque aussi grand et une tête qui ressemblait plus à un grand casque ou sortait 2 yeux globuleux, La machine de guerre était d'un noirs uni, un blanc impeccable qui semblait presque irréel, De ces 2 bras, des armes s'y trouver, et des qu'elle fut entièrement relevé, la machine cracha ces rayons ardents sur tout ce qui ce trouvait sur son passage, répandant la mort ou qu'elle ce trouvait, Déchiquetant bâtiments comme être humais avec une facilité déconcertante,

 
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'ennuie, alors je fais des histoires^^

Message par Berenor le Mar 13 Aoû - 20:27

Robin courrait, l’immense machine détruisait tout sur son passage, il vérifia à de nombreuses reprises que Aximien était toujours avec lui, jamais il n'aurait pu supportait sa mort, Mais il pensait aussi à sa propre mort, surtout quand il voyait celle des autres autour de lui, Alors qu'il courrait, le sésame rêve était la, une sortie du métro, Il réussi à éviter de justesse un des rayon de la mort qui passa juste devant lui, juste avant qu'il commença à enjamber les marches du métro, L'escalator ne fonctionnait évidemment plus, ils avaient du lancer un IEM, une impulsion élécro magnétique, seul ceci pouvait faire de tel dégâts, Ils arrivèrent enfin au sous sols de la ville, des personnes en dessous ne semblaient pas savoir ce qui ce passait en haut, regardant d'un air étonné ceux qui arrivé de la surface,
Au bout de quelque minutes, le silence arriva, plusieurs personnes prirent le risque de monter, aucun ne revint, Aximien supplia Robin de partir, son copain ne voulait pas mais il fut bien obliger de le suivre lorsqu'il était déjà partit, Dehors la fumée s’élevait de nombreux bâtiments alentour, certains avait été entièrement pulvérisés, des centaines de cadavres jonchés le sols et les survivants étaient tous gris de poussières,
On aurait dit l'apocalypse, la fin du monde qui était arrivé en un instant, le calme et le silence était omniprésent, il paraissait lourd pour Robin, sûrement qu'il en était de même pour Roalän et Aximien,
La première chose qu'ils firent était d'arrivé le plus vite possible chez eux, au bout d'une dizaines de minutes de marche ils y arrivèrent enfin, Ils semblaient que rien ne c'étaient passé ici, les bâtiments était encore tous intact et les habitants du coin avait du mal à s’imaginer ce qu'ils ce passait au niveaux inférieur,
Une fois à l'intérieur, ils prirent tous un bain chaqu'un à leurs tours, ayant encore du mal à croire que ce qu'ils avaient vécu pouvait être vrai, Robin fut le premiers à prendre sa douche, il emporta rapidement des affaires, enjoignant les autres à faire de même,

  • Ou est maman ? Demanda Roalän d'un air innocent,
  • Elle est partit pour Toscom, répondit Robin, On va partir la rejoindre immédiatement, on prend nos affaires et on ce barre d'ici, direction Almariat, je doute qu'il soit aussi tomber des de ces trucs la bas, avec de la chance on prend la première navette et direction Toscom,
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'ennuie, alors je fais des histoires^^

Message par Berenor le Mer 14 Aoû - 20:22

Depuis leurs réveil, Robin, Aximien et Roalän n'avait plus rencontré âme qui vivent, la nuit avait était mouvementé, Aximien était sur d'avoir entendu des avions durant la nuit, Roalän avait trop bien dormit pour l'entendre et Robin n'y avait préter attention, Ils avaient était trop fatigués de leurs journées passait à marcher, Depuis qu'ils avaient quitté la ville ils aller de colonnes de réfugiés en colonne de réfugiés, ceux qui savaient que resté en ville signifiait la mort, plusieurs fois ils avaient regardés le ciel, dans l’espoir de voir des signes de combats spatiaux mais rien, rien hormis les 2 soleil qui éclairé la planète, rien hormis les nuages blancs qui ce mouvaient parmi le ciel azur, De tout ce qu'ils avaient vu, ce fut peut être le plus étrange,
Parfois ils entendaient des bruit au loin, des le midi ils préférèrent passer par des chemins plus abruptes, avec des forêts ou des endroits ou ce cachaient en cas de problèmes, Ils passèrent aussi près d'une petite ville nommée Borl, les habitations semblaient tous vides et ils en profitèrent pour prendre un peu de nourriture dans un des magasins de la ville,
Ces dans cette ville que Aximien fit une heureuse découverte, une voiture rouge, décapotable, tout ce qu'il aurait voulu avoir, Mais ce fut surtout pour le coté utile que Aximien désirait tenter sa chance, le jeune homme essaya plusieurs fois de la faire démarrer, au 3ème essai, il réussi, Sûrement que les effet de l'IEM n'avait pas eu prises ici, maintenant qu'ils étaient éloignés de la zone de l'attaque initiale, Cet donc en voiture qu'ils fuirent durant toute l'après midi, ce perdant plusieurs fois en route car il prenait surtout les petits chemin pour arrivé à leurs destination,

La banlieue d'Almariat était presque vide de ces habitants, quelque lumière par ci parla montrait des signes de vie, mais en s'approchant du centre ville, juste avant l'arrivé au pont traversant la rivière du Skaï, des milliers de réfugiés s'y presser pour sortir de cette planète,
Ils y avait de tout, des jeunes, des vieux, des femmes, des hommes, tout une masse qui fuyaient un ennemi inconnu, Des soldats étaient aussi stationnés à l'entrée du pont, armée de fusils d'assaut pour la plupart, 2 Exterminator, de puissante exo-armure de combat était situés de chaque coté du pont,
Aucun véhicule militaire n'était présent,
Robin tentait d'éviter de perdre Aximien qui tenait la main à ça sœur, présence de cette masse de personnes pressés d’avancer n'aider en rien les choses,
Au bout de presque 3 heures ils arrivèrent enfin au spatioport, sur la route ils écoutèrent certaines conversations, Ils apprirent par exemple que plusieurs compagnie motorisé aurait tenter de leurs barraient le passage, lorsque les machines ennemi firent feu, tout s'embrassa et le combat fut aussi vain que celui de fourmis qui s’attaquerait à un humains,
Aussi que plusieurs endroit de la planète avait était touché, 28 au total, dans chaque cas ils auraient attaqué des grandes villes,
Le spatioport s'élever sur une presqu’île, des dizaines de vaisseaux entrer et sortaient, aucun pour faire arrivé des passager sur la planète, tous étaient affairé à l'évacuation,
Les plus gros pouvaient accueillir des milliers de passagers, les plus petit une dizaines tout au plus, C'était les militaires et des volontaires des milices civiles qui s'occupaient de la rude tache,
Une femme armée d'un fusils d'assaut et servant actuellement dans les milices civiles s'occupa de montrer à Robin l'allée C, d'ou ils pourront rejoindre leurs vaisseaux, la direction était celle de la planète la plus proche et ou ils désiraient justement partir,
L'allée faisait près de 500 mètres de long, le couloir était long et le ciel était visible grâce au toit en verres, La nuit était désormais total, une fois arrivé à presque 30 mètres de l'entrée du vaisseau, la foule s’arrêta, à comprendre ce qu'y ce disait, il ne restait plus beaucoup de place mais des membres d'équipage s'occuper d'en libérer le plus possible, Pendant une dizaines de minutes rien ne ce passa, puis la foule commença à avancer lentement, cet à ce moment que Roalän regarda à coté d'elle, au loin était visible les collines qui bordaient le coté gauche de la ville, Les arbres bougeaient, comme sous l'effet du vent mais en beaucoup plus fort, certains tombèrent même quand une des machines arriva, puis une deuxième et une troisième, Ceux qui avançaient sans s'y soucier virent l'ennemi approcher, la fin de la ville était proche et tous voulait ne pas sombrer avec elle, Ce fut d'un coup la bousculade, ceux qui tombaient par terre n'avaient aucune chance de ce relevé et finissait piétiné, Robin serraient bien fort la main de Aximien, ainsi que celle de Roalän qui criée comme une damné tout en courant,
Des soldats, 5 ou 6 tentaient d’empêcher ce déferlement et le vaisseau ce leva s'en ce souciait de ceux qui essayer de monter, Aximien sauta pour monter jusqu'à la soute, une main l'aida à ce levait, Robin envoya ca sœur et bientôt il réussi lui aussi à monter,
Le dernier à monter sur le vaisseau poussa un souffle, il venait de survivre et ce sentait en sécurité,
La porte ce refermait doucement, en dessous la masse de personnes qu n'avait pas réussi à monter était condamné, La porte avait un hublot, Aximien en profita pour regardé ce qu'il ce passait en bas,
Une dizaines de machines déchirait en morceaux les immeubles, des masses de fuyard était encore visibles au loin mais furent rapidement exterminé par les traits de rayon sortants des armes ennemis,
Ils avaient quand à eux évité de justesse la mort,
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'ennuie, alors je fais des histoires^^

Message par Berenor le Mer 14 Aoû - 20:23

J'essaye de faire le plus court possible en évitant d'entrer dans les détails pour évité que vous lâchez en cours^^
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'ennuie, alors je fais des histoires^^

Message par Berenor le Dim 18 Aoû - 18:54

Je continue en suivant les conseils donné, ce qui veut dire moins de détails et aéré le texte.

Robin avançait lentement, il était fatigué, cela faisait plus de 24 heures qu'il n'avait pas dormi,

Il avait pourtant essayé lorsqu'il était dans le vaisseau spatial, mais Roälan l'avait réveillé des que ces yeux c'étaient fermé, 
La raison était les vaisseau visibles depuis les hublots, tous détruits, réduit en charpie par la puissance de feux ennemi,

 La plupart était des navires civils, presque aucun n'appartenait à la flotte millitaire,


Pendant près de 1 heures, le navire évita les carcasses, ceux qui n'aurait du prendre qu'une quinzaines de minutes pris le quadruple de temps, L'arrivée sur la planète ce fit heuresement sans emcombre,


Ils arrivèrent rapidement à quitter la ville ou ils débarquèrent, sans prendre de pause, Mais après l'avoir quitté, ils apprirent que des machines était dans le coin et donc ils n'aivaient pas eu d'occasion de dormir, juste de fuir,


Devant eux des milliers de réfugiés parcourait la route de campagne menant à Toscom, la ville ou ils désiraient allait, Ils ne restaient qu'une dizaines de kilomètres,


Mais au loin le ciel changea de coulour à chaque explosions, la bataille s'approchait, pendant une trentaine de minutes Robin regardaient à coté les signes de combat tout en avançant,


Aximien marchait de plus en plus vite avec sa sœur à coté de lui qui tentait de le rattraper, son copain préferait resté un peu en arrière pour avoir un œil sur eux,


Des dizaines de véhicules de transports arrivé pour renforcer les effectifs déjà sur place, plusieurs chars les accompagnaient, Les VAB tiraient tout en bougeant, les tourelles lançaient sans cessaient des obus sur les machines qui s'approchait,


Des avions tiraient depuis le ciel, des exo-armures de combats tentaient de tenir la ligne de véhicules qui ce formaient pour tenir contre les machines incincibles,


Au bouts d'un moment, elles devinrent visibles, A chaque tirs reçu contre eux, les machines ennemis devenaient invisibles durant quelques millièmes de secondes pour éciter les projectils, ceux qui ne faisaient aucun dégats contre eux,


Mais la bonne nouvelle étaient que apparement, quand ils étaient occupés à ne pas recevoir le déluges de feu envoyés contre eux, les machines étaient incapabes de tiré en même temps,


Les civils continuaient à marché de plus en plus vite, beaucoup commençaient à courir,


Jusqu'à ce que une des machines ce mit à tiré, tout s'embrassa et la défence des humains prit fin,

Les quelques forces milittaires encore présente n'étaient plus de taille à les empeché de massacré les civils,


Robin courrut, rattrapa rapidement Roälan et tenta de suivre Aximien qui tentait de prendre un fusils d'assaut tombé par terre,


Robin repéra une cachette, il y avait une maison juste à coté et il avait bien l'éspoir que une cave ou un trucs du même genre s'y trouvait, ils auraient pu ainsi ce cachait avant qu'il ne soit trop tard,


Mais alors qu'il prit par la main Roälan, le frère de la petite fille tenta de tiré sur une des machines, mais sans effet,


Robin le suplia de le suivre, mais les rayons des armes ennemi détruisirent tout ce qui ce trouvait à l'endroit ou Aximien s'y trouvait,

Le jeune homme resta quelques secondes à regardé, mais il fallait faire quelques chose s'il ne voullait pas avoir le même sort,


Il porta la petite fille jusqu'à la maison, par chance une cave s'y trouvait, la cachette semblait sur,
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'ennuie, alors je fais des histoires^^

Message par Berenor le Dim 18 Aoû - 19:39

Robin avait attendu pendant 2 long jours avec Roälan, la cave avait était assez profonde pour les protegeait, les ennemi étant trop occupé pour chercher 2 humains insignifiant à leurs yeux,

A plusieurs reprises ils avaient vu des humains passez le champs devant eux, marchant librement sur la route, Mais la peur empechaient les 2 enfants de partir de la,


Dans la nuit de 2ème jour, ils quittèrent enfin la sécurité de la cave, le matin, ils atteignirent Toscom enfin,


La plupart des quartiers avaient l'air intact, si ce n'était ce silence malgré les centaines de personnes qui traversaient les rues sans bruit, dépités par la manière avec laquel les ennemis détruisaient toutes vie humaines,


A l'approche d'un carrefour entre 3 avenue, des soldats étaient rassemblés, 3 VAB, 2 exo-armure et une vingtaines de fantassin aidé les civils à trouvé un endroit sur,


Cet à ce moment que Robin vit une des machine ennemi, allongé entièrement par terre avec de la fumée qui s'en écchapé,



  • Que cet t'il passé ? Demanda Robin au millitaire le plus proche,
  • Je c'est pas, il a était détuit par un avions il y a environ une heure, Leurs défences n'a pas eu l'air de marché pour celui ci,



Roälan demanda comment c'étaient possible alors qu'une armée en avait était imcapable, sur ce quoi Robin fut imcapable de répondre, trop occupé à ce tortiller cette même question dans la tête, tout en étant encore sous le choc de la disparition de Aximien,


Une des machine extraterrestre arriva prêt de eux, sans qu'ils s'en aperçurent avant qu'elle ne fut à moins de 50 mètres environ,


Tous ce mirent à fuir, mais Robin regarda, tandis que Roälan ce cacha derrière lui,


Des oiseaux étaient posés sur le bras gauche de la machine, en dessous de la machine une dizaines de creatures plus petites que des êtres humains de taille adultes étaient armés de fusils qui n'étaient pas d'apparence huamines,


C'étaient étranges, car pour l'instant rien ne pouvaient approchaient les machines, ainsi que aucune autre types de troupes n'aviaent était vu, Peut être qu'il était passé à une nouvelle étape,


Mais cet à ce moment qu'une dizaines de soldats arrivèrent, directement téléportés en centre de la formation ennemis,


Avec leurs fusils d'assaut, ils les tuèrent sans difficultés, plusieurs étaient armées de Railgun, 3 sur les 10,


Mais ces soldats étaient différent de ceux que Robin avaient déjà vu, ils portaient une armures qui semblaient plus épaisse et compéte que les soldats normaux, aussi la téléportation était semble t'il qu'au stade de l'hypothèse à cet époque,


D'autres des fantassins ennemis arrivés, mais ils n'étaient pas de taille face à ces super soldats,

Plusieurs tirs parvienrent quand même à percer l'armure d'un des soldats, mais de la lumière s'échappé maintenant des trous béant, comme si l'armure était vide,


Ce fut peut être le plus étrange, pas quand les soldats furent téléportés, pas quand ils détruisirent la machine ennemi avec les Railgun, le plus étrange fut bien que ces soldats étaient littéralement invincibles,


Cet alors que Robin ce souvint de rumeurs pourtant démenti par le gouvernement, des légendes urbaines parlant d'un projet milittaire ou les ames d'anciens soldats auraient étaient transféré dans des armures, faisant des soldats insensibles,
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'ennuie, alors je fais des histoires^^

Message par _Aegnor_ le Lun 19 Aoû - 11:24

comment tu fais pour avoir autant d'histoire farfelu dans ta tête mdr .
avatar
_Aegnor_
Membre

Messages : 607
Date d'inscription : 29/06/2012
Age : 22
Localisation : NIEPPE

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'ennuie, alors je fais des histoires^^

Message par Elfiane le Lun 19 Aoû - 12:27

Bon au moins maintenant que tu as aéré j'ai lu.... et Aegnor a raison de se poser cette question; ta créativité est illimité autant que la quantité de fautes d'orthographes dans tes récits Razz mais tu as progresser c'est déja bien, au moins maintenant l'aspect de ton texte donne envie de lire.
avatar
Elfiane
Membre

Messages : 439
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 21
Localisation : Nieppe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'ennuie, alors je fais des histoires^^

Message par _Aegnor_ le Lun 19 Aoû - 14:41

temps qu'il remet pas des truc sexuel mdr ( j'ai encore tout lu )
avatar
_Aegnor_
Membre

Messages : 607
Date d'inscription : 29/06/2012
Age : 22
Localisation : NIEPPE

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'ennuie, alors je fais des histoires^^

Message par Berenor le Mar 20 Aoû - 19:23

Robin était partit pour la capital avec Roälan, la soeur de son ancien copain était tout ce qui lui restait.

Une fois arrivé au spatioport, il sortit du vaisseau et arriva dans une longue salle.

C'est la qu'il la reconnue, la mère de Aximien et de Roälan, la chance lui souriait.

Lorsqu'elle la vit, la jeune fille courra vers sa mère, une fois dans ces bras, elle remercit Robin de l'avoir aider.

Mais le jeune homme ce sentait mal à l'idée que Acimien ne serait pas la.

Cet alors qu'arriva Aximien, il avait réussi à survivre.

Les 2 jeunes hommes s'enlacèrent, Robin lui caressa ces cheveux tandis que Aximien s'excusa de ne pas l'avoir suivit.

FIN^^
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'ennuie, alors je fais des histoires^^

Message par Alassea le Mar 20 Aoû - 20:02

Même en faisant un texte minuscule comme ça, tu arrives encore à me rendre aveugle x.X
avatar
Alassea
Membre

Messages : 160
Date d'inscription : 08/06/2013
Age : 20
Localisation : Somewhere and nowhere

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'ennuie, alors je fais des histoires^^

Message par Elfiane le Mar 20 Aoû - 20:08

bref je connait la fin du récit mais pas le début
avatar
Elfiane
Membre

Messages : 439
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 21
Localisation : Nieppe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'ennuie, alors je fais des histoires^^

Message par Alassea le Mar 20 Aoû - 20:32

Elfiane a écrit:bref je connait la fin du récit mais pas le début
Copiiiiiiine Very Happy
avatar
Alassea
Membre

Messages : 160
Date d'inscription : 08/06/2013
Age : 20
Localisation : Somewhere and nowhere

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'ennuie, alors je fais des histoires^^

Message par Elfiane le Mar 20 Aoû - 20:45

Mdr
avatar
Elfiane
Membre

Messages : 439
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 21
Localisation : Nieppe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'ennuie, alors je fais des histoires^^

Message par Berenor le Dim 24 Nov - 20:40

Ca fait un moment que j'ai plus rien mis, alors je met une petite partit de mon histoire "Cyprian" sur le forum. Si vous en voulez plus, demandé^^ ( avec un certains moment à venir car je suis entrain de tout refaire pour avoir une histoire plus mature ( attention, certains passage peuvent choqués))




La mosquée située de l'autre coté de la rue était pleine, Jasmine était bien obligé d'y passer pour rejoindre l'université. Des centaines de croyants entraient et sortaient durant le périple que Jasmine subissait. La jeune femme de 17 ans devait mettre son foulard à la tête pour cacher ses long cheveux noirs de jais, de peur de subir les insultes ou même pire.
La grande porte d'entrée, faite de marbre jauni et richemment décoré montré la richesse du lieu, payé par les fidèles et certainement par de riches industriels désirant promouvoir la religion dans cette planète.
Un homme d'une trentaine d'année, avec un visage salle et mal rasé passa à coté de Jasmine, il la bouscula avec son épaule et la fixa lorsque l'étudiante le regarda, mais elle du rapidement se souvenir qu'elle devait baisser les yeux. L'homme repartit alors, Jasmine aussi.
Le calvaire était désormais fini, au bouts d'environ deux cents mètres de marche supplémentaires, la jeune femme arriva à l'université Laïque d'Ousbïrquan, un grand bâtiment pouvant accueillir près de cinq milles étudiants; cela hors des tumultes et révisionnisme des établissements musulmans.
Le gouvernement tentait tant bien que mal de préserver la laïcité dans le pays, mais les derniers évènements rendait la tache de plus en plus ardu. Pourtant Jasmine n'était pas une partisane du régime du Colonel Athar Kolméa, mais elle devait bien s'y faire.
Le grand portail noir, avec ses formes métalliques entrelacés, donné un air majestueux à l'université, en rentrant dans la cour, des centaines d'étudiants attendaient après les cours, ou parlaient entre eux, certains lisaient un livre, d'autres écoutaient de la musique, en comparaison de l'extérieur, on pourrait croire à un autre monde.
Dès l'arrivé dans la cour, un jeune homme arriva et l'embrassa, il s'agissait de son petit ami, Arquiz.
Mais de l'extérieur, une bande de passant marchait près de l'université et ne manquèrent pas de la traiter de salope, pute et tout les nom qu'ils pouvaient proférer. Montrer ce qu'ils appelaient une sexualité aussi débridé était de plus en plus mal vu.
La situation n'avais pas toujours était ainsi, Jasmine se rappelle de sa mère, quand elle parlait du temps où on pouvait mettre une mini jupe dans la rue sans rien craindre, où tenir son copain dans la rue était un acte anodin. Mais cette insouciance était fini, ceux qui était une minorité sont désormais devenu une majorité.
Le premier cours portais sur la littérature, avec des anciennes œuvres désormais porté au rangs de classique. Mais le sols commença à se secouer, un bruit assourdissant avait frappé le toit de la salle de cours, quelques morceaux de béton tombèrent mais sans faire de blessé.

L'alarme de l'université retentissait sans arrêt depuis la première explosions, plusieurs tirs furent audible, surement tout proche. Une fusillade assez importante avais du éclater, bien qu'une fusillade ne comportait pas d'explosion dans la plupart des cas.
La première chose que fit Jasmine, fut de rejoindre son petit ami, elle l'appela avec son portable pour savoir où il était, mais le réseau était saturé, il lui fallu plusieurs essai et de nombreuses minutes avant de la contacter enfin.

    Tu va bien ? Fut la première chose que demanda Jasmine.

    Ça va pour moi, mais un pote à moi est mort, il pisse le sang. Répondit Arquiz

    Tu est où ?
Plusieurs jeune adolescent passèrent subitement à coté de Jasmine, la bousculant au passage, ce qui fit tomber Jasmine sur l’asphalte brûlant, ainsi que son portable qu'elle réussi in extremis à soustraire avant qu'il fut écrasé par des pieds maladroits.

    Dans la rue Mahomed, juste à coté de l'université. Répondit Arquiz lorsque Jasmine lui reposa la question. Il y a une dizaine d'hommes armés, il ont tiré sur tout ce qui bouge, je suis caché derrière une voiture.


La route menant à la rue Mahomed était bloqué, Jasmine était partit seul et profitait des voitures garés sur le coté pour se cacher. Quelques hommes en armes passait par là, pour la plupart ils portaient des fusils mitrailleurs AM-52, des armes Dollarienne selon ce que Jasmine savait.
Un hélico passa au dessus de la rue, apparemment il n'était pas là pour le combat mais pour observer, surement des journalistes.
La jeune femme attendu quelques instant, mais vu que les hommes armés refusait de quitter leurs positions, elle n'aura d'autres choix que de trouver un autre chemin.
Elle partit en revenant vers l'université, l'entrée était protégé par quelques soldats, un camions militaire équipés d'une mitrailleuse couvrait toutes la rue, c'est à se moment que plusieurs rebelles tirèrent sur les soldats.
Les premiers tirs avaient l'air d'avoir touché un des militaires  mais lorsque la mitrailleuse embarqué ouvrit le feu, tout s'embrasa du coté des rebelles, les véhicules touchés explosèrent, des morceaux de béton partirent sous l'impact des projectiles ; mais les rebelles eux étaient partit.
Jasmine ne le savait pas encore, mais une rébellion avait commencer dans la ville d'Amarquar, là où elle se trouvé, ville qui était aussi la capitale de la planète. Mais elle ne se douté pas encore de l'ampleur des combats.
Profitant de l'accalmie, elle traversa la rue, mais elle fut vite découverte par les soldats.
Trois d'entres eux s approchèrent  Ils avaient le teint assez basané, un casque de couleur kaki tout comme leurs uniformes, armée de fusils d'assaut pour les deux qui paraissait les plus jeune, d'un pistolet pour le plus âgé.
Les deux hommes armées de fusils d'assaut pointèrent leurs armes vers la jeune femme.

    Laissez-là,dit celui armé d'un pistolet. Elle n'a pas l'air d'une terroristes, regardez elle est terrifié.

    On a d'autres chat à fouetter, dit un autres. Faites gaffes et rentré chez vous. Lui dit le soldat en lui tapotant l'épaule.


Jasmine pu enfin sortir de la rue, la mosquée était en ruine, elle esquissa un sourire, comme pour une petite victoire sur ce qu'elle détestait. Une dizaines de cadavres jonchés le sols, le sang s'échappaient des impacts situés sur différentes partit du corps  certains avaient l'air avoir le corps tellement criblés qu'ils n'étaient plus reconnaissable  Ils étaient presque tous au même endroit, ils avaient surement était alignés là avant d'être tués.
Le pire était l'odeur, jamais Jasmine n'avait eu l’occasion de sentir l'odeur des cadavres brûlant sous la chaleur des 2 soleils de la planète, l'odeur ne lui donné qu'une envie, celle de sortir de là le plus vite possible.
Dès qu'elle fut hors de porté de vue des soldats, elle partit pour contournait la rue, des civils fuyant un peu partout, mais dans ce qui était une rue marchande et pleine d'activité, on aurait plutôt cru voir une ville fantôme. Des échanges de tirs était audible un peu autour d'elle, mais ils avaient l'air pour la plupart suffisamment lointains.
Plusieurs jeep passèrent soudainement traverser la route, Jasmine eu le temps de ce cacher derrière un abri de bus. Quatre au total, remplis chacune d'une dizaines de rebelles entassés dans les véhicules  Les systèmes de propulsions arrières laissé voler des fines couches de sable, certainement qu'il venait du désert environnant la ville. Quelques morceaux de sable allèrent s'enraciné dans l'oeil gauche de Jasmine, qui mouilla ses doigts à plusieurs reprises pour les entré dans son œil, tentant désespérément d'enlever le sable, mais en faisant pire que mieux.
Lorsque les jeeps étaient partis, elle continua sa route, avec son œil gauche qui la fit souffrir et l'aveugla presque pendant quelques temps.
La ville devenait comme morte, alors qu'autrefois elle était si accueillante  mais depuis quelque année les chose avait changé, les sourires avaient fait place à la méfiance , la solidarité à l'individualisme.
Après avoir traversé plusieurs rue pour arrivée enfin à la rue Mahomed, elle trouva l'endroit vide, sans âme qui vive. En cherchant bien elle trouva enfin Arquiz. Ses cheveux noirs était maintenant plein de gris venant de la poussière provoqué par les combats, par chance les rebelles ne l'avaient pas repéré tandis qu'il était resté caché.
La première réaction de Jasmine fut de l'embrasser, ses lèvres touchèrent les siennes, tandis que des bruits de pas arrivé vers elle. Les deux jeunes arrêtèrent net, devant eux ceux trouvé plusieurs hommes, habillés de djellabas blanches et tenant des fusils d'assaut. L'un d'entres eux, avec une barbe noire de quelques jours, pris Jasmine par la taille et la jeta contre le murs.

    Argman, ne fait pas ça. Dit Jasmine à celui qui était son grand frère.
Mais il ne le vit pas de la même façon, il pointa son pistolet contre la tête du petit ami de Jasmine, appuya sur la gâchette et Arquiz tomba ensuite sans vie, le corps inanimé.
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'ennuie, alors je fais des histoires^^

Message par Berenor le Sam 21 Déc - 20:55

Entre 2, j'ai enfin de me changer les idées en faisant une petite histoires sur un moment important de l'histoire de Cyprian, mais qui se passe dans le passé.


Le jeune Ivisio chevauché à toute allure, son cheval commencé à suffoquer, épuisait par l'haletante course poursuite qui durait depuis des heures. Ivisio regarda en arrière, il repoussa ses mèches de cheveux noires pour bien voir ce qu'il se passait, des cavaliers le suivaient toujours, une dizaine au total.
La forêt devant lui s'épaississait, il était de plus en plus difficile de suivre la route dont les pierres collaient les unes à coté des autres données désormais sur un chantier de terres. Le cheval acheté quelques jour plus tôt dans un modeste village de la cote sud du Lac Escalon rendrait bientôt l'âme, mais avec lui le jeune homme aurait certainement le même sort peu de temps après.
La forêt était touffus, mais malgré tout, l'hiver commencé à faire son emprise, les feuilles tombés sur le sol cachaient le sentier désormais, des flocons de neiges avaient même commençaient à ensevelir de leurs matière blanche les branches des arbres. 
Un carreau d'arbalète le frôla soudainement, une chance pour lui qu'il ne fut pas touché. Mais de peu, Ivisio braqua sur son cheval pour faire un geste brusque sur la droite; ce fut le coup de grâce pour la malheureuse bête qui s'écoula sur le sol. Ivisio tomba par terre, il chuta sur sa jambe droite, la douleur l’empêcha de bouger.
Il était fini, comme un animal acculé par des chasseurs, les cavaliers commencèrent à descendre de leur cheval.
Un d'entre eux portait un coiffe de plume rouge et verte, il compris que ce devait être un officier du royaume d'Itenbrochïn.   
Il devait donc être au courant de ce qu'il projetait de faire, il devait bien y avoir un traître pensa Ivisio.
Au moins Ivisio comprenait pourquoi il allait mourir. L'officier prit un mousquet, mis une balle et s’apprêta à tirer.
Ivisio ferma le yeux, mais la chance le sourit. Un carreau d'arbalète alla transpercer le crâne de l'officier, perçant sa boite craniene, le sang coula à flot par les 2 trous creusé par l'impact.
Des coup de feu furent tirés depuis les arbres, des cavaliers approchaient, lorsque Ivisio ouvra les yeux il vit des hommes en armures tuer ceux qui voulaient sa mort quelques instant plus tôt.
Les épées les transpercèrent partout, des tirs de balles en avaient aussi tuait quelques uns. Mais la bataille était trop déséquilibrait et ne dura que quelques minutes.
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'ennuie, alors je fais des histoires^^

Message par Berenor le Sam 21 Déc - 22:01

Ivisio venait de se réveiller, il tenta de sortir du lit mais trébucha. Sa jambe droite lui faisait toujours mal, il se rappela le sauvetage, d'avoir entré dans un chateau puis plus rien.
Le jeune homme s'agrippa sur la table de chevet à coté de lui, puis sauta jusqu'au rebord de la fenêtre. La vue devant lui était magnifique, au dessus les montagnes d'Arom avec leurs cimes blanches de neiges transpercé les nuages, la forêt de pin commencé à devenir aussi banche que les montagnes, en dessous, la cour du chateau était affairés, des centaines d'hommes d'armes attendait ou s’entraînaient.
Une dame d'un âge avancé entra soudainement dans la chambre, elle avait l'air surpris de voir Ivisio réveillé.
- Quel jour sommes nous? Demanda le jeune homme.
- Le 342ème jour de l'année, répondit la femme. Je m'en vais prévenir mon maître que vous êtes réveillé.


La femme partit alors, Ivisio ne savait pas trop quoi faire, il remarqua alors que des vêtements était placés sur la table de chevet. Il mis d'abord la chemise, avec une veste de lin assez chaude. Mais le plus dur fut le pantalon, le coté gauche fut assez facile à mettre, mais c'est à droite que sa jambe le faisait souffrir.


Au bout de quelque minutes la femme revint, elle lui donna des béquilles en bois et lui demanda de la suivre.
Ivisio passa un escalier assez raide, u'il descendit avec difficulté et réussi uniquement grâce à l'aide la la vieille femme. Puis il arriva à un long couloir avec des tapis rouge richement brodés, des tapisseries représentant des histoires anciennes, bien plus anciennes peut être que ceux château.
Deux gardes ouvrirent la porte lorsqu'il arriva jusqu'à une grande portes, elles donnaient sur un bureau, reconnaissable à un bureau en bois de chêne, quelques chaises avec leurs coussins moelleux, les étagèrent pleines de livres en pagaille.
Le propriétaire propriétaire des lieu se leva, il devait avoir seize ans, il avait de long cheveux blond, portait un uniforme milliaire de couleur bleu et une cuirrasse de plate.
- Je vois que vous êtes rétablis, demanda t'il.
- Oui, merci de votre aide, puis-je savoir où je suis. Demanda Ivisio.
- Vous êtes dans ma demeure, le château de Tel-Osar, quand à moi je suis Tiroch, le seigneur de se lieu. Répondit'il.
Ivisio remarqua à quel point son visage était bien dessinait, il lui rappelait en quelques sorte un ami d'enfance avec qu'il il appréciait particulièrement jouer, mais c'étaient il y a longtemps. 
- Excusé moi d'être curieux, mais quels affaires vous ont amenait ici et pourquoi ces hommes vous pourchassaient t'il? Demanda Tiroch.
Ivisio ne pouvait tout dire, même si Tiroch lui paraissait familier et sympathique, il ne se permettrait pas de révélé sa mission.
- Je suis Ivisio, de la maison Vaubisia, mon père et le Poque ( chef du gouvernement de la principauté de Tocar), je suis partis en mission diplomatique.
Tiroch parut déconcertait, il resta de marbre pendant quelques seconde, puis envoya la vieille femme partir chercher à boire, quelques chose de fort demanda t'il.
- Voila qui est étrange, une personne de votre importance seul, au milieu d'une forêt et loin de chez lui. Voila qui est dangereux. Assaillez vous sil vous plait, demanda t'il avait une voix manquant d'assurance.
Tiroch décela son attitude était étrange, peut etre qu'il était déconcertait par le fait de recevoir quelqu'un de son importance. 
Il avait envie de lui dire la vérité pour obtenir de l'aide, qu'il devait demandé à l'héritier du Roi de Ulbéric, de se marié avec sa soeur, afin de faire un front commun contre la puissance du royaume de Austavienne. Son père n'avait que peu de confiance au royaume de Exiran, l'endroit où il se trouvé à cet instant.
La femme revint, après une interminable attente. Tiroch servit à boire, puis servit une coupe à Ivisio.
- Je ne vois pas. Répondit Ivisio.
- Vous feriez mieux, je vous l'assure. Ordonna Tiroch.
Ivisio bu donc la coupe d'un seul trait, il ne savait pas encore quelle boisson il s'agissait, mais il grimaça rapidement devant le gout amer et fort de la boisson. Ses muscles commencèrent alors à se décontracté, sa tête tourna quelques peu et la douleur de sa jambe le faisait aussi moins mal.
- Je suis désolé de vous dire ça, mais vous avez peut être pu voir les troupes qui s'assemblent dans la cour, je dois partir aujourd'hui pour Teshacan, avec un corps expéditionnaire de douze milles hommes. Nous devons reprendre Aras pour y asseoir de nouveau un gouvernement Tocariens et chassaient les troupes d'Austovienne.
Votre famille a était assassiné, lors de la prise de la capitale.


La fin de la phrase acheva Ivisio, sa famille était morte, il ne restait plus que lui, seul, ceux qu'il aimait était à jamais perdu.
Le chagrin laissa ensuite place à la colère, il demanda à rejoindre ses terres pour combattre, mais Tiroch l'en empêcha disant qu'il n'était pas en état de partir où que se soit.


La mâtiné, Ivisio la passa seul, il se remémora les moment passait avec son petit frère, ainsi qu'avec sa soeur, il imagina aussi de quelle façon ils avaient bien pu être tués. Aussi sa mission était caduque, il ne lui restait plus que la vengeance. Pendant l'après midi, il regarda les troupes en bas se préparaient, ils partiraient bientôt en guerre, il avait envie lui aussi de partir. alors que le soleil se couchait, la porte de la chambre s'ouvrit. Il s'agissait de Tiroch, il n'avait plus sa cuirasse, mais juste une simple chemise blanche. 
Il s'avait qu'il ne s'agissait pas d'une simple visite de courtoisie envers un invité, même si dans ce cas ci, la famille de l'invité était morte.
Mais Ivisio n'avait pas envie pas maintenant. 
- Je suis désolé pour ses mauvaises nouvelles, tu peut rester ici tant que tu veux. Lui dit Tiroch en s'asseyant à coté de lui.
Tiroch posa ses mains sur ses cuisses, la tête abaissé. Mais au fut et à mesure elles se rapprochaient.
Ivisio avait envie, tellement envie d'un peu d'amour, mais il sentait que c'était mal de s'adonné à quelques plaisir alors que sa famille était morte.
Mais Tiroch était plus fort, lorsque le seigneur de Tel Osar posa ses mains autour de la taille, Ivisio posa aussitôt sa tête sur son épaule. Malgré tout il ne se passa rien de plus se soir là même si les deux hommes passèrent la nuit dans le même lit. 
Le matin Ivisio se réveilla, le lit était vide, Tiroch était partit.


Dernière édition par Berenor le Mar 24 Déc - 23:06, édité 1 fois
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'ennuie, alors je fais des histoires^^

Message par Berenor le Sam 21 Déc - 23:06

La pluie battaient sur les visages des hommes qui avançaient à travers la route. Tiroch était au premier rang, comme il avait l'habitude de faire, son but était de montrer à ses hommes son courage et l'exemple. La devise de sa famille était toujours, Savoir faire ce qu'on demande à autrui, et jamais il n'avait faillit à la respecter.
Il était bientôt proche du pont de Asco, le maréchal Néra, qui commandait le corps expéditionnaires l'avait ordonné de prendre ce pont. Tiroch avait avec lui une division de deux milles hommes, dont quatre cents arbalétrier avec de l'infanterie de ligne armée de mousquet, une centaines de cavaliers, le reste était de l'infanterie armés d'hallebarde et deux douzaines de canons de 12 et 18 Livres.
La nuit avançaient lentement lors du 412ème et dernier jour de l'année 1413, il installa rapidement un campement provisoire à un kilomètres du pont. Mais déja les canons ennemis tiraient pour gênait les Exiranniens, sans grand succès car les collines situés entre le campement et le pont donnés une protection naturelles au boulets ennemis.
Ils avaient quand à eux quatre canons pour prendre le pont en enfilade, plus sur le flanc droit deux canons qui bombardaient en ce moment même leurs positions.
Les canons ennemis étaient protégeait par des redoutes faites à la hâte, mais elle donnerait du fils à retorde s'il fallait les détruire avec ses propres canons, il ne fallait pas aussi prendre le risque de détruire le pont.


Tiroch ne voyait pas trop comment s'y prendre, il risquait beaucoup à tenter un assaut frontale, mais il n'avais pas vraiment le choix. Le passage le plus proche était encore mieux protégeait. Avec ses cinquante mètres de largeur, le pont était difficile à traversé, les mousquetiers ennemi ainsi que leurs arbalétriers leurs feraient subir de lourde pertes avant d'avoir pu arriver à l'autres rives.
Alors que la lune ce levait, il regarda les positions ennemi avec plus d’attention, il pouvait toujours placer son artillerie pour occuper l'ennemi, avec sa longue vue il estima leurs forces à trois milles hommes, soit bien plus que ses forces. 
Mais aussi un petit promontoire d'où des barques pouvaient débarquer, de là quelques petit navires ramenait la nourriture à ses adversaires, cela lui donna une idée.
Le lendemain, la pluie continua toujours, transformant le terrain en marécage, malgré tout il installa ses canons et le bombardement commença, les barques et petit navires de marchandises furent coulait avec une facilité déconcertantes, les canons adverses ne tirèrent pas plus que quelques boulets, préservant leurs munitions pour le futur assaut.
L'artillerie n'avait l'air visiblement pas le point fort de l'adversaire pensa Tiroch, qui lui disposait de plus de munitions et de batteries, mais son plan était déjà fait.
Pendant l'après midi, une centaines d'hommes harcelèrent les défenseurs, le bilan fut d'une dizaines de tués pour les forces de Tiroch, et certainement d'aucunes pertes chez l'ennemi.
C'est le jour suivant que les choses devinrent plus sérieuse. Tiroch prépara tout ses hommes, ceux armés d'armes de tirs tireraient depuis l'autre coté de la rivière, tandis que les hallebardiers fonceraient tête baissés en prenant d'assaut le pont. Une stratégie suicidaire, exactement ce que l'ennemi voudrait le voir faire.


Les canons commencèrent à faire feu, l'ennemi sortit les siens. Pendant ce duel, l'infanterie traversa jusqu'au pont sans essuyer le moindre tirs. Le brouhaha créé par la charge des hallebardiers eux un effet sur le moral adverses, certains hésitèrent à tenir leurs positions de peur devant les hommes qui n'avaient visiblement peu de rien et suffisamment fou pour tenté l'impossible. Mais si les Exiraniens osaient ceci, c'est justement car la présence de Tiroch au premier rang leurs donnés l'impression que rien ne pouvait arrivé, car jamais un chef n'irait ce mettre en danger.
Les quatres canons de six livres prirent les hallebardiers en enfilade, les tirs de mitrailles allèrent figeait leurs projectiles sur toutes les failles des armures, aussi bien sur les visages, yeux, les jambes et tout endroit non protégeait.
Les mousquets firent une premières salves, la charge s’arrêta net, mais Tiroch partit en avant, tenant son épée en direction de l'ennemi. Le moral revint, une fois encore les hommes chargèrent, une deuxième salve fut tiré, mais la charge continua, une troisième salve, puis celle des arbalétriers. Tiroch, au premier rang n'en sortit pas indemne, un carreau l'avait touché en pleine poitrine.
- Mon général, partait du champs de bataille. Lui supplia un de ses hommes.
Mais Tiroch lui ordonna que sa place était ici, les tirs continuaient emportant à chaque fois son lot de brave soldats. Mais aucuns d'entres eux ne laissa leur général seul, il refusèrent d’avancer.
Tiroch fut bien obligeait de lancer la retraite.


Au bout d'une demi heure, ses hommes avaient relancés l'assaut, sans rien demandé à Tiroch. Il n'avait plus l'impression de commandé son armé.
Les médecins étaient juste occupés à le soigné, il s'agissait heureusement d'une blessure mineure, l'armure avait absorbés la majorité de l'impact.
Ses hommes revinrent après la bataille, il y avait eu pas mal de pertes, sa il le savait, Tiroch deviné qu'il serait jugeait pour responsable des pertes subis lors de ce massacre. 
- Vive le Général Tiroch, lança un des soldats, visiblement blessés au bras vu le sang qui coulait jusqu'à sa main.
Bientôt toutes l'armées adula le général, son plan avait marché, Tiroch en avait douté mais il avait réussi, le pont était pris et la victoire sienne. Non pas sienne réctifia t'il, elle était à tout ses hommes.


Certains le prirent au dessus de leurs épaules, Tiroch pouvait voir la foule autour de lui, tous le prenant pour un héros, le héros qu'il était devenu après cette grande victoire.


Tiroch appris ensuite le déroulement de la bataille, depuis le début des hostilités, il avait envoyés des soldats constuire un pont provisoire à trois kilomètres des positions ennemis. A l'aide d'un procédé révolutionnaire qu'il avait imaginé, une centaines de barques prit dans les villages voisins tenaient par des cordages épais, les planches coupaient à la hâtes relaient le tout. Pendant que sa cavalerie passé de l'autres coté, la bataille empecha l'ennemi de faire attention à ce qui se passait autour de lui, jamais il aurait pensé à ce coup de maitre.
Lorsque la cavalerie arriva, la centaines de cavaliers chargea les trois milles ennemi, ces derniers pensèrent à une armées entières qui avançaient contre eux. Ce qui permit au troupes sur le pont de poursuivre les fuyards.
Les pertes avaient étaient d'environ deux cents morts pour Exiran, principalement lors de la première charge de Tiroch, plus le double en blessés. Mais l'ennemi avait perdu tout ses canons, eu au moins cinq cent mort et plus de milles prisonniers. Sans compter la perte du pont, et la dispersions des troupes, du matériel et du ravitaillement qu'ils n'avaient pas eu le temps de reprendre.


La bataille de Tocar pouvait maintenant commencé!
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'ennuie, alors je fais des histoires^^

Message par Berenor le Dim 22 Déc - 21:01

La campagne de Tocar avait amené la gloire au jeune général Tiroch, après plusieurs défaites de son supérieur, Tiroch n'a eu aucun mal à s'imposer. Un moi après la prise du pont, il était arrivé à Aras, la capitale de la principauté.
Maintenant, seul le gouvernement de Exiran aurait le pouvoir de choisir le successeur, les ordres étaient de refaire les élections, mais Tiroch plaida au conseils de la ville pour mettre Ivisio à la tête du gouvernement. Il ne savait pas pourquoi, mais ses sentiments envers Ivisio avait augmenté par son départ, alors qu'il ne l'avais réellement parlé que pendant une journée, même s'ils avaient passés la nuit ensemble.
- Mon général, une lettre venant de Teshacan. Dit un soldat en tendant une lettre à Tichos.
Le jeune général lisa la lettre avec attention, elle venait de Ivisio. Il était partit pour la capitale, à comprendre ce qu'il disait, Tiroch compris que Ivisio avait tenté d'avoir les bonnes grâce du roi pour reprendre les rennes du pouvoir de son paternel, on dirait qu'il était assez malin pensa Tiroch.
Mais d'autres informations étaient plus préoccupantes, la capitale s'étaient soulevé contre le roi, le souverain avait était pendu par la populace après des rumeurs parlant que le roi vénérait d'anciens dieux. Un fait qui était assez grave et punit de mort. Tiroch pensa à tout ce que la religion avait fait par le passé, tout les massacres, les morts innocent, les guerres. 
Tiroch se rassit, examina dans sa tête la situation. Le pouvoir en place était surement composé d'incompétent, comme il était souvent lors du début de la mort d'un roi. Mais c'était des civils qui en était responsable, Tiroch avait bien sentit que les nouvelles technologie étant plus facilement utilisable pour le communs des mortels, un jour une révolte devait arrivé. 
Maintenant il leurs faudrait un héros, quelqu'un qui les guideraient et les gouverneraient.
Tiroch avaient toujours étaient plein de rêves, maintenant il désirait les accomplir!
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'ennuie, alors je fais des histoires^^

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum