Histoire " Cyprian" (-16)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoire " Cyprian" (-16)

Message par Berenor le Dim 29 Avr - 18:55

Vu que j'ai deja eu plusieurs demande ( je citerais pas les nom^^) pour mettre mes histoires sur le forum, voici que je les mets^^, meme si cela n'a rien à voir avec warhammer 40.000.
Je préviens tout de suite, le moins de douze ans n'est pas pour faire jolie^^, vu que mes histoires ce basant sur l'Utopie qu'est " Cyprian" aborde pas mal de théme dont certains pourrit choquer.
Je mettrais une page ou 2 tout les semaines de mon histoires pour pas tout mettre ce que j'ai deja écrit d'un coup^^, et laisser le temps de digerer.
Donc pour les lecteurs, j'espere que c'est en connaissance de cause que vous lirez cette aventure.

Toute ressemblance avec des pays réel, des personnages réel, des évenements réel est voulue et parfaitement assumé.

Cyprian
Les Etats Dollariens


1ère partie: Une rencontre inattendu

3 Octobre 13308, 13h28 (heures universelle) quelque part dans la galaxie

Mon père, le commandant du vaisseau de guerre l’Omnsön, regardait depuis son poste la flotte des survivants de Scandor.
Cela faisait 12 jours que nous étions passés d’une nation fière et libre à l’état d’une flotte composée des rares survivants, près de 72000 selon les derniers calculs.
A l’exception de l’Omnsön tout les autres vaisseaux sont sans aucune défense, l’attaque lancée par les Etats Dollarien avait été dévastatrice.
En a peine deux heure toute les villes de Scandor furent détruites, la puissance nucléaire vaporisa la quasi totalité de ses habitants.
La flotte ayant pour mission de défendre la planète n’offrit qu’une maigre résistance, pire le système de défense anti-missile n’avait même pas fonctionné, surement piraté par nos ennemis.
Le vaisseau commença à trembler, la flotte allait effectuer son dernier saut dans le sous-espace, bientôt nous seront rattrapés par les Etats Dollarien, à ce moment la il ne nous restera plus longtemps à vivre.
Sans aide comment pourrions nous nous en sortir, en 12 jours 4 systèmes, 5 nations et aucunes n’ayant acceptés de nous aidés, pire, par peur de s’attirer les foudres des puissants Etats Dollarien ils préférèrent nous trahir et aider nos ennemis.
Je sentis soudain comme une sorte de vertige, j’avais l’impression de tombé dans le vide, nous venions d’effectuer le saut.

**********************************************************

3 Octobre 13308, 13h42(heures universelle) , Livy.

Les rayons du soleil commencèrent à parcourir le salon, annonçant une belle mâtiné, mes yeux essayées timidement de s’habituer à la lumière. Je voulais encore resté couché sur la canapé, les autres, 3 de mes amis étaient eux aussi couché, Angak et Lilas étaient sur un canapé, dormant enlacés l’un contre l’autre. Nomis était quand à elle tombait à terre, habillés de ses seuls sous vêtements, sur un tapis verts foncés venu des steppes de Niorm, sur Haninor.
Je tentais de me rappeler ce qui avait bien pu ce passait hier soir, d’abord je me souvins de Nomis qui m’invita chez elle, j’accepta en pensant que nous serions seul. A force de concentration un mal de crane me frappa soudainement, comme si une lame de couteau entrait dans ma boite crânienne. Bien sur chez Nomis nous étions plusieurs, une dizaine au total à faire la fête, je sais plus pourquoi, après il y a Angak qui voulait faire tourner cette fête en orgie alors que nous étions tous soul. Apparemment vu que mes vêtement était à terre et comment Angak et Lilas étaient dévêtu il avait du réussir son coup.
Je me leva pour reprendre mes vêtements, alors que je venais d’enfilé mon jean je vis Nomis commencer à gesticuler en créant des vagues sur le tapis, sa main arriva doucement jusqu’à mon pied.
- Qui c’est, dit avec lenteur Nomis alors qu’elle commença à lever ses yeux pour me voir distinctement depuis le sol.
- C’est Aélisa, répondis-je, bien qu’elle avait du s’en apercevoir.
Angak et Lilas c’était aussi réveiller, ils étaient en couple depuis près de trois ans, mais Angak avait comme habitude de profiter des fêtes comme celle-ci pour avoir d’autres relation, Lilas n’en voyait pas d’inconvénient à partir du moment ou elle était avec lui; tout comme la plupart des couples bien sur.
Quand à moi j’en profitais aussi, mais je préférais être entièrement libre, c’est moi ça que je ne m’étais jamais mis avec Nomis, de toute façon les couple sont rare.
Nomis était une jeune fille très belle, bien qu’elle n’avait que 16 ans elle était déjà très autonome pour son âge, son appartement était partagé par Angak et Lilas, ce qui la permettait de posséder un bon espace tout en ne payant rien. Un quatre pièce pour trois personnes, par rapport au critère de la ville de Livy je trouve que Nomis c’était bien sortit pour avoir un appartement gratuit, son petit boulot dans une épicerie situé un une trentaine de mètre de l’immeuble lui permettait de profiter des petits extras en plus de ceux offert tout les mois, lorsqu’elle avait épuisait tout ces points. Le reste servait à économisait pour acheter une voiture plus tard, mais elle en avait pour un moment vu le temps qu’elle travaillait par semaine.
En trois jours elle avait déjà épuisait tous ses points en loisir, malgré les bonus du à son jeune âge, malgré tout elle géré bien le reste pensai-je.
Moi je n’avais pas à me soucier de ce problème, mon salaire de militaire me permettait de vivre assez confortablement. La semaine dernière je m’était acheté une petite villa, à environ six ou sept kilomètres de Livy.
Etant seul j’avais le droit en campagne à un deux pièces d‘environ 30m², ce qui aurait été d‘un appartement une pièce de 16m² en ville grâce à la loi pour avoir un logement gratuit, crée depuis plus d’un siècle; bien que cette loi était plus compliquer, chaque appartement ou maison avait un total de point suivant de nombreux critères, bien sur plus on est nombreux à y vivre plus notre nombre de point total étant élevé. Mais pour la villa je du débourser en plus de mon cota en point près de 140000 crédit, soit mes économie depuis mes 27 ans, 8 ans de travail passé dans cette villa, plus une voiture décapotable.
Je me voyais bien passé le reste de ma vie ici, près du lac bordant la ville de Livy, il me restait plus d’un siècle à vivre, j’aurais bien le temps d’en profiter.
Nomis se leva, je lui demanda ce que j’avais bien pu faire hier soir, histoire de voir ce que j’aurais bien oublié.
Bien sur nous avions couché ensemble, ainsi qu’avec deux autres amis, dont l’un d’entre eux était un garçon.
Nomis me passa une de ses pilules contraceptives au cas ou, et une tisane contre le mal de tête, quelques minutes après je commença à me sentir mieux. Malgré tout je devais surement tenir une de ces gueule de bois.
-Tu ne risque pas d’être en retard? Me demanda Nomis.
De quoi me demandai-je, je ne voyais pas ou est pourquoi je serais en retard quelque part. Soudain je me souvins, c’était pour sa la fête, j’avais soudainement eu une promotion. Je devais y être à 15h00 heure universelle, c’était une belle mâtiné qui ce préparé, dommage que je doive me dépêcher.

Ce jour était le plus important de ma carrière, comment avais-je pu oublier, je n’avais pas le temps de retourner chez moi, j’étais habillé d’un débardeur rose délavé, avec par-dessus une chemise et un short blanc.
Je me demande bien pour qui je vais passer, au moins personnes ne s’attend à voir arriver la nouvelle amiral, commandante de la 2ème flotte de Cyprian arrivée en touriste pour son premier jour.
J’allais quoi, juste avoir sous ma responsabilité le commandement d’une flotte de 200000 hommes et femmes, voila ce que l’on peut appeler une carrière rapide.
Je me dépêcha d’entrer dans ma voiture, sa forme élégante et sa couleur rouge m’avais fait flashé la semaine dernière, c’était ma petite folie du moment. Les systèmes antigravs firent monter la voiture au dessus du sols, l’autoroute souterraines de Livy ce trouver à environ 500 mètres, à cette heure ci la circulation risquerait d’être difficile, peut importe je devais être le plus rapidement au spatioport de la ville.
Le tunnel annonça soudain l’autoroute, des milliers de voitures voler dans cette océans de lumière rouge, bleu ou vertes.
Cent kilomètres heures, puis 110, j’arriva à140, finalement je devrais être à l’heure.


Dernière édition par Berenor le Lun 9 Juil - 19:43, édité 2 fois
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire " Cyprian" (-16)

Message par Pharo le Lun 30 Avr - 8:22

J'en connais un qui va avoir la fleme de lire tout ça...
Pour l'instant ça va c'est pas trop choquant.
avatar
Pharo
Membre

Messages : 973
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 19
Localisation : De retour dans l'game

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire " Cyprian" (-16)

Message par Berenor le Ven 4 Mai - 22:33

Comme vus l'attendiez tous, ou presque^^.
Voici la suite:


3 Octobre 13308, 14h01(heures universelle) , quelques part dans la galaxie

Tout les vaisseaux de la flotte nous avaient suivis, tous sans exceptions pour notre derniers saut, il ne nous restait peut être qu’une heure ou deux, après ce serait la fin.
Une gigantesque planète gazeuse ce dressait devant moi, des lignes oranges et bleus la rendaient particulièrement étranges. Elle semblait presque irréel dans ce tableau noir avec des points blanc pour l’illuminait.
- Approcher vous de cette planète, ordonna mon père. Ensuite régler la flotte sur son orbite et attendons leurs arrivaient.
Aucun officiers n’eut rien à redire, on sentait dans la salle de commandement une certaines amertume. moi-même j’avais la sensation d’être déposséder, comme si ma vie entière n’avait servit à rien.
- Ou sommes nous, demandai-je à mon père.
- Le système de Cyprian, c’est notre dernière chance, peut être qu’ici aucun ennemi ne nous poursuivra.
- Comment çà? Il nous suivent depuis des jours sans nous lâcher, pourquoi abandonnerait ‘il?
- Parce que ce système est interdit, toute les religions et loi de l’humanité raconte que ces planètes sont maudites. Aucun vaisseau ayant voyagés dans ce système n’y est revenu, surement des superstitions grotesques, mais je tien a en profité, et si ces superstitions étaient fondée nous ne sommes plus a ça prêt.
Il avait raison peut être que nous avions une chance finalement, malgré tout je repens à cette histoire de système maudit, je me demande si la flotte ennemi ce laissera berner. A moins que cet endroit soit effectivement maudit.
Je regarda un jeune officier se lever, il quitta son poste pour approcher la vitre d’où l’on pouvait voir la planète gazeuse, il le fit telle une âme damné qui marchait sans réfléchir.
Tous le regardèrent, pourquoi avait ‘il quittait son poste?
Il ne parlait pas, personne n’osa aussi prononcer la moindre parole, il y régner un silence mortel, je ressentis une vague de fraicheur parcourir mon corps, faisant hérissait mes poils.
Le jeune homme sortit quelque chose de son pantalon, je remarqua que c’était un pistolet que lorsqu’il le pointa vers sa tête, il tira, sans que personne ne fit quoi que ce soit pour le faire changer d’avis, n’y même l’empêcher de faire son geste suicidaire.
Le sang gicla de sa tête, peignant les cloisons métalliques de gerbes rouges.
Peut être avait ‘il raison, ne faudrait ‘il pas mourir maintenant, pourquoi s’obstiner à survivre alors que la mort aller bientôt arriver?
Il avait raison, plus rien nous retenait dans ce monde, personnes ne voulait de nous, nous étions une proie et le chasseur aller arriver, telle un animal impitoyable.
Ce pistolet, il me le fallait, une décharge de laser transperçant ma cervelle et en moins d’une seconde tout serait terminé, je m’approcha, puis m’abaissa jusqu’à l’arme pour la prendre de la main du cadavre.
Ces à ce moment que mon père réagit, il me prit dans ses bras, c’était peut être la chose dont je ne m’attendait le moins à ce moment, en faite je n’avais pas réfléchi.
Il m’avait prit dans ces bras, c’était la première fois que je le voyais montrer ces sentiments, jamais il n’en avait fait part, gardant toujours cette froideur le caractérisant.
- Tout le monde reste à son poste, ordonna-t-il de manière claire et précise. On va leurs montrer de quoi on est capable, s’ils viennent donnons leurs notre derniers combats.

*************************************************************

3 Octobre 13308, 15h17(heures universelle) , au dessus de Periados.

Douze minutes pour arriver au spatioport, je pense que jamais je ne m’en serait cru capable, le vaisseau m’y attendait, malgré tout j’étais en retard.
Les officiers du croiseur, le Batili furent surpris de me voir dans cette tenu, par chance je regarda dans mes quartiers, une costume un peu plus militaire y été encore.
Un jean blanc et une chemise bleu ciel, je l’enfila rapidement, puis j’en profita pour prendre un jus d’orange avec le sous commandant Kelvid, qui lui aussi allait avoir une promotion, il prendra ma place de commandante du Batili.
- Nous y sommes Aélisa, me dit Kelvid. Tu est prête.
- Bien sur que non, répondit-je assis sur mon siège, qui bientôt appartiendrait a Kelvid.
A gauche une jeune femme, chargé de la communication entre le Batili et le reste de la flotte sembla en alerte.
- Nous avons un message de la flotte commandante, dit ‘elle.
- Amiral, maintenant je suis amiral, rappelai-je gentiment. Mon salaire n’est plus le même. Que dit la flotte?
- Il vous demande de partir pour Justis, il y aurait quelques chose d’étranges la bas.
- Demandai-leurs qui commande désormais, ironisai-je.
Pour un premiers jours je risquai d’être gâté, tout la 2ème flotte réuni, 30 croiseur, 120 frégates et plusieurs escorteurs.
- Rassurer moi, ce n’est pas un bizutage pour ma promotion, demandai-je. Dans combien de temps allons nous arriver à destination?
- Dans 16 minutes, en mettant les moteurs à puissance maximal, répondit Kelvid.
- Parfait, prévenez Periados que nous partions.

*************************************************************

3 Octobre 13308, 15h34(heures universelle) , orbite de Justis

Je n’en revenait toujours pas, mon père qui était jusqu’alors insensible avait monté ses sentiments, il avait fallu ma tentative de suicide pour les révéler. Les derniers événements avait du le fragiliser, aucun humains ne pourraient y rester insensible.
- Contact ennemi, environ 36 vaisseaux, dit l’un des officiers.
36 Vaisseaux ennemi, je me demande comment on pourra leurs donner ce combat que mon père parler tout à l’heure, il ne leurs faudra que quelques minutes et tout sera terminé.
- Voila comment nous allons mourir, dit-je à mon père. Seul, perdu dans un endroit encore inconnus de l’humanité, maudit en plus.
Celui-ci resta insensible, telle une statue figée sur son socle, atteint par les année mais toujours glorieuse malgré l’adversité.
- Préparé les batteries, virait sur 30° et rassemblait la flotte autour de l’Omnsön, Ordonna mon père. Les missiles tirreront sur le vaisseau ennemi le plus proche lorsqu’il engageront le combat, à ce moment nous avanceront droit devant pour tenter de percer l’encerclement, dite au chasseurs d‘escorter chaque navires civils.
Comment pouvait ‘il avoir encore assez de force pour continuer de ce battre? Moi je n’en avais plus, nous étions largement dépassé en nombre.
- Commandant, j’ai de nouveau contact, au moins une centaine. Dit le même officiers qui avait annoncé l’apparition de la flotte ennemi.
- Encore des vaisseaux Dollarien. Dit amèrement mon père.

*************************************************************


Dernière édition par Berenor le Lun 9 Juil - 19:49, édité 1 fois
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire " Cyprian" (-16)

Message par Grulgor le Sam 5 Mai - 18:34

fais gaffe aux fautes d'orthographe parce que ca casse le cours de l'histoire par moment^^
avatar
Grulgor
Membre

Messages : 223
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire " Cyprian" (-16)

Message par Pharo le Dim 6 Mai - 15:51

Parfois tu comprend pas tout genre quand tu te gourre de temps (tu met de l'imparfait au lieu du présent), et puis les fautes d'orthographe !! affraid affraid affraid affraid OH MY GOD !
avatar
Pharo
Membre

Messages : 973
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 19
Localisation : De retour dans l'game

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire " Cyprian" (-16)

Message par Berenor le Sam 12 Mai - 14:19

3 Octobre 13308, 15h38(heures universelle) , orbite de Justis

- Qu’est ce que c’est que ce bordel, demanda Kelvid.
- Bonne question, répondit-je. Et moi qui croyait au début à une blague pour mon premier jour.
J’aurais bien voulu que ce soit une farce, je me retrouvais dans une situation que personne ne souhaiterai.
- Kelvid, essaye de savoir à qui appartienne ces vaisseaux, il me faut le plus d’information sur la situation. Divisons aussi la flotte en 4 groupe, préparer vous a les encercler au cas ou. Contacter le gouvernement, peut être qu’ils savent ce qui ce passent ici.
- Bien amiral, dit Kelvid avant de s’occuper de répartir à d’autres personnes les différentes taches.
La carte tactique montrait une flotte dispersés, encerclés par des vaisseaux dont certains été aussi gros voir plus que nos croiseurs. Ils semblaient pour la plupart armée et prêt au combat, ils sembleraient que nous ne soyons pas seuls dans cette galaxie, n’en déplaise à certains.
- Je viens de contacter le gouvernement, ils n’ont pas l’air de me croire.
- Ils sembleraient que tous reposent sur nos épaules, répondit-je.
Mon cœur battaient, il était presque sur le point de rompre, j’étais amiral, pas un ambassadeur chargés de négocier ou quoi que ce soit d’autres.
Avec kelvid nous séparâmes les deux flottes, celles encerclés fut nommés la flotte bleu, la seconde la rouge pour mieux ce faire comprendre.
- J’ai un contact avec les deux flottes amiral.
- Bien passé moi la flotte bleu, vous occupés vous d’avoir des informations sur la rouge, Kelvid, occupez vous aussi de brouillez toute information en dehors de la zone, je préfère évitez de prendre certains risques pour la République, du moins en attendant d’en savoir plus.
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire " Cyprian" (-16)

Message par Berenor le Mer 16 Mai - 21:17

3 Octobre 13308, 15h57(heures universelle) , orbite de Justis

L’arrivée de plus d’une centaines de vaisseaux inconnus avaient réussi à faire stopper les plans de la flotte des Etats Dollarien, tout été confus, ils semblaient régnés un chaos total chez les forces ennemis. En réalité aucune des trois forces en présence n’avaient l’air de savoir ou ce placés.
- Commandant nous avons une certaines amiral Amïndlin, elle semble commandait la flotte inconnu. Dit un des officiers chargés des communications à bord de l’Omnsön.
- Ici le commandant Adar, dit solennellement mon père. Nous ignorons qui vous êtes mais nous requérons votre aide.
Une voix commença à être entendu dans tout le vaisseau, apparemment mon père avait fait en sorte que les communications soit audible dans chaque recoin de l‘Omnsön.
- Je commande la 2ème flotte de la République de Cyprian, dit une voie féminine. Apparemment nous aussi nous ne savons pas qui vous êtes, ni pourquoi vous êtes encerclés par une autre flotte.
Je ne me rappelais pas d’avoir entendu parler d’une République de Cyprian, mais la situation politique avait peut être changés depuis la création de la nation de Scandor,
- Nous sommes les survivants de la nation de Scandor, prêts de 72000 survivants tentant d’échapper au Etats Dollarien, cet eux qui nous encerclent en ce moment.
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire " Cyprian" (-16)

Message par Berenor le Dim 20 Mai - 16:25

3 Octobre 13308, 16h03(heures universelle) , orbite de Justis

- Kelvid ou en est tu avec la flotte rouge? Demandai-je, interrompant un court instant les communication avec les survivants de Scandor.
- J’ai un peu de mal, apparemment il désire que nous les laissions détruire l’autre flotte, ça me semble absurdes, je ne….
Kelvid n’eut pas le temps de finir sa phrase, plusieurs missiles furent lancés dans notre direction.
Ceux-ci entrèrent en contact avec plusieurs vaisseaux de la 2ème flotte de Cyprian, heureusement les boucliers les protégèrent.
- A tout les vaisseaux, encerclés la flotte rouge, alertes maximum, mettaient vous en formation de combats et couvraient vous les un des autres, envoyait des chasseurs aider la flotte bleu.
Ils ne manquaient plus que ça, une déclaration de guerre pour agrémenter ma journée. Alors qu’aucune bataille n’avait eu lieu depuis prêt de 150 ans, le premier jours de service en tant qu’amiral et me voila plonger dans un combat spatial.
La flotte de Scandor était attaqué par plusieurs vaisseaux de la flotte des Etats Dollarien, apparemment il tentés de survivre plutôt que de combattre, ce qui semblait être la meilleur chose à faire.
Les groupes de combats, au nombres de 4 été chacun composés de 7 ou 8 croiseurs et de 30 frégates. Les croiseurs agissaient seuls, leurs flancs été protégés par des batteries, des centaines de missiles furent lancés contre eux. La plupart furent stoppés par les batteries dont les projectiles détruisirent les missiles ennemi, d’autres furent désactiver par les drones chargés de cette opération.
- Au croiseur, gardés vos drones. Ordonnai-je.
Les frégates, moins résistantes et puissantes que les croiseurs agissaient en groupe, ce protégeant les uns de autres efficacement.
Presque rien ne passa, les dégâts furent mineur, seul le Stix et le Periados virent leurs boucliers affaiblis au point de devoir quittés le combats, leurs défenses ne résisterait pas longtemps.
- A tous les vaisseaux, répliquaient de la même manière qu’eux.
Depuis l’écran tactique je voyais des une nouvelles vagues de missiles arrivaient contre les vaisseaux de la deuxième flotte, plus d’un milliers de projectiles furent lancés contre celle ennemi dans un ballet ou chaque missiles serpentaient dans l‘espace, cherchant sa cible pour la détruire.
Quatre vaisseaux ennemi furent détruits, beaucoup furent touché. Les explosions était visible depuis l’écran tactique. Deux frégates connurent un triste sort lorsque le rideaux des batteries anti-aérienne ne suffirent pas à stopper une partie des missiles ennemi, les boucliers ne tinrent pas longtemps face à la puissance de ceux-ci
Je n’avais pas le temps de pleurer les pertes, ils fallait me concentrer pour en éviter d‘autres, pourtant je sentis une larme coulait sur mon visage, je l‘essuya avant de reprendre le commandement de la flotte.
Maintenant les batteries lourdes étaient en position et à portés de tirs, les vaisseaux ennemis en possédaient du même genre, à l’exception qu’ils tiraient des sortes de projectiles presque immatérielles, ce devaient êtres des lasers ou d’autres choses du même genre. Alors que les navires de guerre de la flotte de Cyprian tiraient des obus, ceux-ci entamèrent les défenses ennemi efficacement.
- Envoyaient tout les chasseurs maintenant. Dit je, alors que la bataille semblait joué d’avance, je me réjouissais de voir que nous gagnions, pourtant je sentais que tout ceci était la fin de quelque chose, que rien ne serait comme avant.
D’autres vaisseaux ennemi furent détruit, l’échange de tirs fut inégal et ceux-ci ne tirent pas longtemps face au surnombre de ma flotte, aussi leurs formation dispersés pur encercler la flotte de la nation de Scandor avaient empêcher toutes défenses efficaces.
Des chasseurs ennemis en sous-nombre tentaient de résistaient au avions de classe Nixan 3 de Cyrpian.
- Kelvid, demandai à la flotte ennemi de ce rendre, s’il refuse essayai jusqu’à ce qui accepte.
J’espérai de tout cœur de voir cette bataille terminé, malheureusement elle dura encore 20 minutes, pendant lequel 1 frégates fut détruits et 2 croiseurs subirent quelque dégâts mineur.
Quand à la flotte Dollarienne elle connut un sort funeste, aucun navires de guerres ne survécu, ils restèrent sourd au appels de la reddition.
Kelvid me regarda, je ne supporta pas son regard, il semblait cherchait mes sentiments, voir comment je réagirais à ce qui venait de ce passer.
Il arrêta, voyant que j’été gênée, je m’assis sur le fauteuil, je sentais mon corps comme si il été une pierre qui ne désirai que tombait, une lourdeur que rien ne pouvait soulager.
- ****** de journée, dit-je à Kelvid.
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire " Cyprian" (-16)

Message par Berenor le Lun 28 Mai - 12:09

18 Decembre 13310, 19h47(heures de Livy), Livy

La salle était presque pleine lorsque j’entra, je suivis des tapis rouge avec des lignes bleu azur sur chaque extrémité, jusqu’à trouvé une rangée de fauteuil ou une place été libre.
Je la trouva au 6ème rang, deux place était inutilisé, je traversa plusieurs sièges sans grandes difficultés jusqu’à la place qui m’y attendait, un siège confortable ou je m’assis rapidement.
Les lumière commencèrent à s’éteindre, la salle du théâtre n’était illuminé que part quelques bougie sur la scène, les tapies rouges étaient devenu sombre tout comme les sièges.
Les quelques voix encore audible se turent, j’enleva délicatement mon manteau gris, tout en évitant de faire le moins de bruit puis je posa mes mains sur les accoudoir des sièges, caressant ceux-ci délicatement en attendant le spectacle.
Plusieurs faisceaux lumineux éclairèrent subitement la scène, laissant apparaitre un enfant, seul, l’air triste.
La pièce venait de commencer, je devais peut être l’avoir vu une dizaine de fois. Elle parlait de la dernière guerre, vieille de près de 150 ans, l’histoire y racontait celle d’un enfant dont son grand frère partit à la guerre avec son père lors de l‘invasion de Doright par le Royaume Igarien. Des le début la mère ce suicida suite au décès du père, lors d’un bombardement de la terrible artillerie Igarienne, l’enfant devra survivre seul, parcourant le pays durant la guerre à la recherche de son grand frère, qui était désormais sa seul famille. Au bout de presque deux heures eux lieu la scène finale, ou l’enfant retrouva son frère, une fois la guerre finit.
Le frère arriva, serrant l’enfant contre ses bras, puis le lâcha; les deux comédiens commencèrent à chanter dans l’ancienne langue de Doright, le chant était à la fois triste et joyeux, jouait par des instruments rustique il lui donnait une force indescriptible.
La voix du comédien le plus âgée était magnifique, supplantant toute les autres comme si tout les spectacles reposait sur lui, bien que ce n’était pas le cas.
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire " Cyprian" (-16)

Message par Berenor le Mer 30 Mai - 18:26

Le comédien jouant le grand frère était un garçon plutôt mignon selon mes critères, des cheveux noirs et mi-long bien lisse avec des mèches descendant en dessous de ses yeux, en hauteur il était ébouriffés, je ne pouvait voir la couleur de ses yeux mais je ne se pourquoi j’étais persuadé qu’il était bleu. Seul sa barbe de 3 jours n’entré pas dans mes critères, mais il avait quelque chose qui me plaisait cher lui.
La pièce été désormais terminé, je me leva; bien que le fait d’être assis sur un siège telle que celui-ci me donna quelques crampe au jambe, de sorte qu’il m’était difficile de marcher pendant près d’une minutes alors que je sortais du théâtre. J’avais aussi cette sensation de mélancolie qui me parcourait lorsque je venait de voir quelques chose comme une pièces de théâtre ou encore un films au cinéma dans lequel j’été en parfaite symbiose, l’histoire ne me laissant pas indifférent et ne me laissant aucun moment de répit; de sorte que je me sentais dans l’histoire et non pas comme un simple spectateur.
A l’extérieur plusieurs personnes attendaient devant la porte, le froid glacial commença à me parcourir une fois que j‘ouvris la porte.
Le théâtre avait connu la guerre dont l’histoire parlait, ses pierres blanches avait jauni, lui donnant un aspect vieillit. Je posa mon dos sur le mur du bâtiment, j’attendis patiemment, regardant entre temps les passant et les voitures passaient devant moi, tout en n’oubliant pas de regarder la sortie.
J’attendais le comédien jouant le grand frère, je l’avais trouvé à mon gouts et il me fallait voir si j’avais une chance. Je l’aperçus au bout d’un moment, peut être après plus de 30 minutes d’attente. Il était vêtu d’un manteau noir, ce qui allait bien avec ces cheveux, il avait aussi l’air d’avoir du mal à s’habituer au froid au vue des frissons qu‘il avait out en ce recroquevillant dans son manteau; ce qui été normal en sortant du théâtre la différences de température paraissait d’autant plus flagrante lors de la sortie qu’à l‘entrée. Quelques flocons de neige tomba sur son manteau et ses cheveux, je m’approcha de lui doucement, lui ne semblait pas très pressait.
- Vous êtes originaire de Doright? Demandai-je pour engager la conversation.
Il se retourna, de prêt il paraissait encore plus beau, lorsque son regard se posa sur le mien je remarqua que j’avais raison, ses yeux était effectivement bleu.
- Oui, comment le savait-vous, répondit-il.
- Seul quelqu’un originaire de Dorigth aurait pu rendre ce chant aussi vivant, glorifiai-je.
- J’avoue que je ne sais pas quoi dire, avoua-t-il en posant sa main droite sur son front, puis secoua quelque mèche qui devait lui gênée la vue. Je me présente, Akhail, je pense que vous n’avez pas à vous présentez, n‘est-ce pas Berenor.
- J’ai rarement à le faire, ironisai-je. Je ne sais pas pourquoi mais tout le monde semble savoir qui je suis et me voila de nouveau découvert par un bel inconnu.
- Quand ont a un parcours aussi rempli que le votre je pense que c’est normal.
- Je ne vois pas ce que j’ai fait d’extraordinaire, avoir participer à une guerre civile, puis à une autre peut après, aussi j’ai fait un peu de politique, je l’avoue. Je suis aussi immortel, enfin peut etre, mis a part ça je ne vois pas pourquoi je serais aussi connut.
Akhail sourit, je pense que le plus gros du boulot est passer devant moi, maintenant il fallait passer à la deuxième partie.
- Vous êtes du coin? Demandai-je.
- Non, je suis ici pour la tourné, d’habitude je suis surtout sur Haninor.
- Je connais un bar sympa dans le coin, je vous offre à boire.
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire " Cyprian" (-16)

Message par Berenor le Dim 3 Juin - 14:37

Après avoir passé prés de 2 heures à parler au bar le plus proche du théâtre, j’invita Akhail à venir chez moi.
J’avais une maison sur Periados et un appartement à Livy, celui-ci était situés près du centre ville. Depuis la fenêtre principal j’avais une superbe vue sur les grattes ciel de la ville.
Akail me suivit sagement jusqu’à la porte, au 79ème étages. Une fois que celle-ci s’ouvrit il me suivit sans dire le moindre mot, bien qu’il aurait du faire une drôle de tête en voyant l’état de mon salon.
Des livres trainaient dans tout les coins, des verres et assiettes n’avaient pas été débarrassés et lavés depuis de jours, laissant devinés mes repas pris depuis quelque temps, disons que je me laisse un peu aller ces derniers jours. Des couvertures été apparentes sur le canapé d’angle rouge, la télévision n’été même pas éteinte, un film y passaient en ce moment même; je l’éteignis rapidement, je n’aimais pas avoir quoi que ce soit pour me déranger dans ces moments là.
- Assois toi sur le canapé, dit-je à Akhail, attendant que celui-ci s’allongent pour faire de même, à ce moment là je dit « lit » et du dessous du canapé sortit un matelas rouge, le transformant en un lit assez vaste pour 3 personnes et le rendant suffisamment solide pour toute sorte de chose auquel un lit peut servir.
Akail enleva son manteau et le jeta par terre, je vis son t-shirt à manche longue qui disparut aussitôt lorsque je l’enleva, je sentis en le levant son corps chaud, dont mes mains froide le fit frissonner et reculer pendant un instant.
Au moins il avait l’air d’accord avec moi, il ne dit rien d’autres et semblait sur la même longueur d’ondes, nous voulions tout les deux nous amusez un peu ce soir.
Je m’allongea à coté de lui, il ne le fallut pas longtemps avant qu’il ne commence à me déshabiller aussi, une fois entièrement dévêtue il m’embrassa, sa barbe de trois jours piqua mes joue, puis il descendit avec sa langue sur mon torse, puis de plus en plus bas.
Ces à ce moment que mon Holtab sonna, plusieurs fois, sans que je ne répondit à l’appel. J’avais d’autres chose de prévu ce soir, et m’éclater un peu avec un aussi beau garçon été dans mes priorité du moment.
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire " Cyprian" (-16)

Message par Berenor le Mer 6 Juin - 18:32

J’essaya d’ouvrir mes yeux, ils ne me répondait plus, j’avais l’impression d’être prisonnier dans mon corps, des frissons me parcouraient de partout.
Je ne pouvais rien voir autour de moi, j’entendais seulement plusieurs personnes chuchoter prêts de moi, à entendre la voix, il devait s’agir d’une femme et d’un homme.
Encore ce maudit rêve pensai-je. Je le connaissais par cœur, à chaque fois tout ce déroulait de la même façon, lorsque j’entendis une porte assez proche de moi claquaient, mes yeux s’ouvrir enfin. Je me situés dans un large et grand couloir, des meubles et miroir en or contrastaient avec les boiseries et tapie rouge.
Une jeune fille m’empoigna et me força à la suivre dans le long couloir, il n’y avait qu’une trentaine de mètre à parcourir mais cela me sembla durer une éternité; la jeune fille à coté de moi s’appelait Indie, elle apparaissait régulièrement dans mes rêves.
Indie ouvrit un large porte en bois massif, laissant la porte entrouverte avec juste ce qu’il fallait pour la passer, elle donné sur une gigantesque salle circulaire, une douzaine de soldats en armure doré et armés de lance dont un long tube sur le dessous permettaient d’envoyés de puissants tirs de laser montaient la garde.
Indie avança jusqu’au centre de la salle, aucun des gardes ne bougeât, comme si c’était des statues; soudain depuis la porte opposé à celle ou j’étais entrer arriva un homme assez vieux, la barbe grise et quelques cheveux sur le sommet de son crane.
A ce moment là les gardes avancèrent vers moi et Indie, elle m’empoigna encore pus fort mon bras qui étais prêt à rompre.
Une fois assez proches les soldats en armure s’arrêtèrent, le vieil homme commença à parler d’une voix rauque mais solennelle.
- Au nom du tribunal de notre nation, vous êtes condamnés à mort pour actes de terrorismes et de traitrise.
- Jamais nous n’avons commis les faits pour lequel vous nous condamner, répondit Indie. Vous avez tout inventez de toutes pièces et créer ces attentats dans le seuls but de vous débarrassez de nous, vous montez le peuple contre ceux qui les ont libérés.
Indie mis ses deux mains dans chacune des poches de son pantalon et sortit deux pistolet, à ce moment là plusieurs personnes arrivèrent, eux aussi armés de pistolet et s’enchaina une fusillade dans la salle.
Le chaos y régnait, les gardes avaient l’avantage et Indie les évita agilement en m’entrainant loin des combats, elle m’emmena ensuite de salle en salle, de couloir en couloir; les combats étaient toujours audibles, le temps me paraissaient de plus en plus longs, je sentis mes jambes qui désiraient abandonner.
Une lumière d’un blanc pur, qui transperçât par sa lueur mes yeux, m’obligeant à les fermer émaner d’une porte, celle ci paraissaient vide de tout ornement en comparaison à tout ceux que j’avais vu depuis que mon rêve avait commencé.
Lorsque je rouvris mes yeux c’était pour voir un vaisseaux de petite taille, je commençais à y entrer lorsque derrière moi j’entendis quelques choses claquaient, des bruits de pas lourd.
Je me retourna, voyant un autre de ces gardes en armure doré, il tenta de me tuer en frappant avec sa lance contre moi, un homme habillés assez pauvrement me bouscula, lui empêchant de me transpercer le visage avec sa lame; au lieu de cela je vis le manche de son arme arriver en direction de mon crane, la douleur commença à m’envahir, je me sentis comme si j’été complètement soul, pourtant je tenais toujours debout, tout commença à noircir autour de moi, puis je me sentis tombés au sol.
Akhail se trouvait encore à coté de moi, la couverture laissait apparaitre la moitié de son torse, ma main droite y était posés sans que je n’y avais fait attention.
Pourquoi avais-je fait encore ce cauchemar, à chaque fois je me posais une question. Est si ce cauchemars n’en était pas un, mes le reflets de mes souvenirs, de ma vie avant d’arriver sur Cyprian?
Depuis toute ces années jamais je n’avais su si j’avais une famille, des frères ou sœurs, une mère, un père, j’étais arrivé amnésique, en pleine guerre civile et à l’exception de ces rêves, aucun indices, rien ne me permettait de savoir ce qu’était ma vie avant d’être retrouver seul, en plein milieux d’une rue dans une petite bourgade situés proche de Livy.
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire " Cyprian" (-16)

Message par Berenor le Lun 11 Juin - 16:40

19 Decembre 13310, 08h25(heures de Livy), appartement de Berenor, Livy

Le réveil sonna, sous une musique pop rock d‘un groupe venus de Isotorisa, une des plus grande ville de Medios. Je ne dormais plus depuis au moins une heure, profitant de cet instant pour caressait le torse et le visage d’Akhail, pendant qu’il dormait, bien que je soupçonnais qu’il fasse semblant, pour mieux en profiter.
Mais je repensais aussi au rêve de tout à l’heure, comme à chaque fois je me posais mille question, sans bien sur avoir de réponse.
Mon Holtab sonna, cette fois-ci ce n’était plus pour le réveil; je le pris , c’était un objet assez petit, le mien était rectangulaire, de couleur mauve avec des lignes grises métalliques. Au centre un cercle gris et mauve y était gravés, de ce cercle sortit un hologramme, je reconnus aisément la ministre de la Défence, Christa. Que pouvez t’elle bien encore me vouloir, peut être qu’elle voulait passer un moment avec moi, comme pour Akhail ou des centaines d’autres personnes dans mon existence.
Malheureusement ce n’été pas pour sa qu’elle m’appelait apparemment, elle me demandé de venir le plus rapidement possible au ministère.. Peut être que c’été important, pourtant j’avais pris ma retraite depuis longtemps, je ne m’intéressai plus à la politique, on avait plus besoin de moi depuis un bon moment, heureusement. A la place je passais mon temps à écrire, faire quelque boulot par ci-par la, voir des amis, promener partout ou je désirer dans les 11 mondes de la République de Cyprian et bien sur d’avoir quelque relation sexuelle avec les hommes et femmes qui me plaisait.
Akhail se réveilla, apparemment je ne devais plus le caresser depuis un moment, mon réveil n’avait pas eu l’air de le réveiller, pourtant maintenant il était couché, tout en me regardant avec ses yeux verts.
J’aurais bien voulu recommencer les choses que nous avions fait tout les deux hier soir, mais je ne c’est pas pourquoi je sentais qu’il fallait absolument voir Christa, peut être qu’elle avait préparé une petite orgie, non ce devait être autre chose, sinon je l’aurais déjà senti et serai déjà parti.
Je sentis une main parcourir ma jambe gauche, puis arriver jusqu’à mon sexe pour l’empoigné fermement, de la façon que je préféré.
- Je suis désolais mais je dois aller quelque part, dit-je à Akhail qui sembla quelque peu déçu.
- N’était tu pas le premier à dire que nous ne devions avoir aucune obligation lorsque tu été au gouvernement, lança Akhail .
-Je ne c’est pas quand je reviendrai, ce n’est pas la peine que tu m’attend, fait comme chez toi.
J’été quand même déçu d’abandonner comme ça quelqu’un, j’espère qu’il n’y en aura pas pour longtemps, d’un coté je n’été pas vraiment obligé d’y aller.
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire " Cyprian" (-16)

Message par Berenor le Mer 13 Juin - 19:07

19 Decembre 13310, 09h12(heures de Livy), ministère de la défense, Livy

Je commença à ralentir, le GPS me demanda de prendre la sortie à droite pour pouvoir partir de la route souterraine de Livy, les routes étant pour le plus souvent dans les villes en dessous de celle-ci pour des raisons pratiques. Les lumières artificielles laissèrent place à ceux du soleil, désormais suffisamment clair; le temps était dégagés et les quelques rares nuages ne permettaient pas d’obscurcir les rues de la ville. La neige pourtant n’avait pas fondu, le froid perdurait, malgré tout les piétons n’avaient aucune difficultés à parcourir les rues. Les voitures étaient rares en ville, le trafic principal se faisait soit par voiture dont les routes souterraines permettaient une circulation plus fluide et rapide, le reste étant desservie par les transport en commun. Les rues étaient pour l’essentiel réservés au piétons et l’asphalte laissaient le plus souvent place à la verdure, des pavés et aux arbres dans une ville ou le naturel coexister avec l’artificiel; tout comme beaucoup d’autres ville de la République.
Les grattes ciels autour de moi étaient construits de sorte d’éviter le moindres recoins ou les rayons du soleil ne pourraient passer, les immeubles en verres bleu resplendissaient en cette mâtiné. Celui ou ce trouvait le ministère de la défense avait une forme semblable à un U, je gara ma voiture le plus proche possible d’un grand portail fermée, lorsque je fus suffisamment prêt celui-ci s’ouvrit. Une voix artificiel me demanda le nom auquel je voulait être identifier pour pouvoir rechercher la voiture, je réfléchis quelque instant, finalement après quelques mures instant de réflexion je choisis « Grand chef », je sais pas pourquoi mais sa m’ai venu comme ça. Une fois sortit de la voiture plusieurs robot prirent ma voiture pour la ranger parmi des centaines d’autres, maintenant que j’été débarrassés de mon véhicule je pouvais entrer un ministère tranquillement.
Une grande porte de verre s’ouvrit à mon approche, l’accueil était gardé par quelque secrétaire, je me présenta à l’une d’entre elle, elle avait l’air plutôt mignonne avec ses tresses brunes, un air un peu enfantin avec des lunettes rectangulaires.
- Attendez en salle 17, au 96ème étages, dit elle en baissant la tête, en faisant semblant d’être gênée par ma façon de la regarder; si j’y pense en revenant je pourrais peu être lui demander son numéro.
Je connaissais bien le chemin, d’abord je pris l’ascenseur, puis le numéro des étages défilèrent rapidement sur l’écran au dessus de moi.
94, 95, 96, j’y étais, la porte s’ouvrit, je m’y précipita jusqu’à la salle 17; les vitres du coté gauche donnait sur le coté nord de la ville, au loin je pouvais discerner quelques montagnes qui mettaient fin à l’agglomération de Livy. La porte de la salle 17 s’ouvrit sans faire le moindre bruit. Je n’était pas vraiment dans la salle, mais plutôt dans ce qui semblait être un espace réservés à l’accueil. Des tapis mauves se rejoignaient en formes de spirales sur tous le sols, plusieurs tables basses en bois massif étaient disséminés dans l’accueil, les murs étaient recouvertes de boiseries qui donnaient un aspect assez solennelle à cette pièces. Quelques sièges avec des coussins mauves permettaient d’y faire assoir une quinzaines de personnes, alors que la salle permettaient largement d’en accueillir sans aucunes difficultés le doubles. Malgré les sièges une personne était assises par terre, un casque audio sur ses oreilles tout en jouant avec son Holtab.
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire " Cyprian" (-16)

Message par Berenor le Mer 13 Juin - 19:08

Sa va vous suivez encore?^^
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire " Cyprian" (-16)

Message par Pharo le Mer 13 Juin - 19:18

Euh... tu veux vraiment qu'on te réponde ? ^^
Je vais te dire un truc : je te jure qu'un jour je lirais toute ton histoire mais pour l'instant j'ai ni le temps ni le courage.
avatar
Pharo
Membre

Messages : 973
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 19
Localisation : De retour dans l'game

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire " Cyprian" (-16)

Message par Berenor le Mer 13 Juin - 19:24

Bonne chance alors pour lire car ca va continuer à avancer^^.
Je suis au chapitre 1 pour l'instant.
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire " Cyprian" (-16)

Message par Berenor le Lun 18 Juin - 11:18

Je m’approcha de cette personne, il n’avait pas l’air de m’avoir remarquer, je lui tapa légèrement à l’épaule. Il leva sa tête lentement, c’était un magnifique jeune homme, des cheveux blonds clair coupés mi-longs avec quelques mèches rebelles dont certaines cachés en partie ces yeux bleu, un visage fin est bien dessinés, on aurait en le voyant presque cru voir un ado de 15-16 ans, bien que sa taille prouva le contraire. Il portait un T-shirt jaune avec des manches longues, avec au dessus une veste beige entrouverte, un jeans déchirés en de nombreuses endroits ou l’on pouvait voir quelques morceaux de ses jambes qui avait l’air fine.
Je ne savais pas quoi dire, moi qui était habituellement si sur de moi, devant cette merveille j’avais été vaincu.
- Vous devez être Berenor, me demanda-t-il en enlevant son casque, bien qu’il connaissait la réponse.
- Oui, répondit-je. Et toi?
- Aximien. Vous êtes la pour voir Christa?
- Oui, elle me la demandai hier soir sans me donner d’explication, peut être savait vous pourquoi elle m’a demander de venir?
- Vous allez faire partit de la mission?
- Quelle mission?
- Celle que le gouvernent prévoit de faire pour connaitre mieux le mode de vie dans les Etats Dollarien, je suis de l’avis qu’il faut mieux ce faire un avis plus objectifs sur eux, malgré ceux qui c’est passé il y a 2 ans.
- Je pense la même chose, malgré tout je crois que sa risque d’être assez dangereux, vous en faites partis?
- Oui, ces pour cette raison que je suis venu, Christa à voulu personnellement s’occuper de rassemblait les volontaire à la mission, et j’ai bonne espoir d’y faire partis, je suis un bon ami de Christa.
- Ces étranges, je ne vous est jamais croisez au soirées organisés par Christa.
- Ces dernières année j’été assez occupé, j’avais eu ma promotion ou je suis passé général du 7ème régiment de Periados, puis mon traité de stratégie pour les combats à grandes échelles.
- Bonne chance une fois arrivés au Etats Dollarien.
A ce moment Christa arriva depuis une porte en bois que je n’avais pas remarquer en entrant.
Christa paraissait du genre très réservé, ses cheveux était redressés en arrière, elle était habillés d’une chemise blanche avec quelque ligne noir et un jean noir.
- Bonjour Berenor, me dit elle.
- Bonjour Christa, répondit-je.
- Entre dans mon bureau. Aximien je te verrais après.
Christa regarda Aximien en lui faisant un large sourire, auquel le jeune homme répondit aussitôt, je crois qu’elle voulais le faire comprendre qu’il aurait ce qu’il veut, à moins que ce ne soit autre chose.
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire " Cyprian" (-16)

Message par Berenor le Mer 20 Juin - 18:44

Je suivis Christa, une porte métallique de couleur bleu ciel s’ouvrit, plusieurs vitre donnée sur la ville dont des centaines de grattes ciel étaient visibles, des centaines de navettes transitaient, reliant les villes de Cyprian entre elle et aussi la planète au autre monde du système. Le bureau de Christa était assis sobre, deux armoire sur le mur gauche et un bureau en verre, ainsi que 3 chaise ou un homme été assis. Il paraissait assez âgée, du moins selon la norme de Cyprian, car depuis prés de deux siècles, lors de la découverte d’une plante sur le satellite d’Anniriniem qui permettaient de doubler l’espérance de vie. Des la fin de l’adolescence, vers 17-18 ans, sous l’effet de ce remède le corps stoppe sa croissance, laissant la personne paraitre le même âge pendant près de 40 ans, puis la croissance recommence, bien que plus lentement que de nos jours.
- Bonjour, vous êtes bien Berenor, dit l’homme assis sur la chaise tout en se levant de celle-ci pour me serrer la main. Je me présente, je m’appelle Jackard, je suis originaire de Scandor; dans mon ancien métier j’été conseiller militaire, Christa m’a engagé pour connaitre mieux les différentes puissances de la galaxie.
Christa me regarda, tout en faisant un large sourire.
- Et c’est nous deux qui avons demandé la création de cette opération pour que des citoyens de Cyprian se donnent un meilleur avis sur les Etats Dollarien, dit Christa. Vous savez qu’il faut mieux connaitre la situation et avec Jackard nous avons parlé de la religion, du moins de celle des Etats Dollarien.
La religion, voila un mot que j’avais bien du mal à supporter, la religion n’existait plus depuis longtemps dans la République de Cyprian, les citoyens avaient depuis longtemps compris qu’il pouvait vivre sans, pourquoi vouloir par exemple penser qu’une chose que l’on fait est le fruit d’un dieux alors qu’il est de ses propres efforts? La religion avait aussi apporté tellement de mal et de souffrances que prononcer ce mot en est presque insultants.
- Et en quoi puis je aidé? Demandai-je.
- Il semblerait que vous avez un point commun avec le dieu des Etats Dollarien, avoua Christa.
- Et lequel, ma beauté naturel, mon intelligence? Ironisai-je.
- Leur dieu est bien vivant, rétorqua Jackard. Et immortel, cela ne vous fait pas posez quelque question?
- Un autre être vivant dans cette galaxie est immortel? Demandai-je, bien que j’avais compris ce qu’il venait de me dire.
Christa fit un signe de la tête pour affirmer les paroles de Jackard. Ainsi je n’été pas le seul, peut être qu’il pourrait répondre à mes questions, mes comment l’approcher?
- Nous vous proposons de faire parti de cette mission qui doit vous mener sur Terre, demanda Christa.
- J’ai une chance de pouvoir avoir des réponse à mes questions, pour refuserai-je? Et pour Aximien en fera-t-il partit lui aussi?
- Bien sur que oui, répondit Christa qui comprit rapidement ce que j’avais ressenti envers le beau jeune homme tout à l’heure.
- Alors vous connaissez ma réponse.


Chapitre 1 fini^^
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire " Cyprian" (-16)

Message par Berenor le Lun 25 Juin - 18:11

Chapitre 2: Gorma, l’arrivée sur Terre

14 Janvier 13311, 19h47(heures de universelle), au dessus de la Terre

23 jours de voyages pour arriver jusqu’à cette planète, je ne c’est pour qu’elle raison mais je commence à me demander si c’était une bonne idée que de partir pour la Terre.
Nous avions eu le droit pendant plusieurs jours à un ancien vaisseau marchand donné par les survivants de la nation de Scandor, qui ont maintenant parfaitement intégrés à la population de Cyprian. Puis sur Esorkia nous avions réussi à vendre cette épave pour un vaisseau plus petit mais plus rapide, il faut dire qu’à 8 sur un vaisseau pouvant en transporter aisément plus de 800 personnes nous nous sentions un peu seul.
Une immense flotte de guerre se dressait entre nous et cette planète, c’était sur cette planète que nous irions, là ou ce concentrait le gouvernement de la plus grande nation de la Galaxie, les Etats Dollarien. Melia avait réussi sur Esorkia, grâce au conseils donné par Jackard à nous obtenir de faut papier, je me demandais à quoi pouvait servir des papier d’identité, avec écrit dessus toute les informations sur notre vie, avec un système de fichage qui heureusement pour nous certaines personnes arriver à créer de nouvelles vies pour ceux qui ayant principalement de l’argent puisse en changer. Cela me sembler terrifiant qu’un telle système puissent exister, sur Cyprian nous n’avions besoin d’aucun papier pour montrer qui nous étions, notre âge, les délits ou quel menaces nous pouvions représenter pour la société. Ici chaque fait et geste anormal été écrit, au bout d’un certains moment le niveaux devenait de plus en plus foncés, passant du blanc au noir, une fois arrivés au noir c’était la case centre de rééducation nous avait expliquer un des trafiquants avec lequel nous avions réussi à avoir ces fausses identités.
Le simple fait de vouloir rester seul à l’école et de ne pas avoirs d’amis été un facteur qui hausser le niveau. Tout devait correspondre à une certaines normalité en avait conclu Christie.
Berenor et Jackard était occupé à piloté le petit vaisseau tandis qu’il recevait des ordres venant des services chargés de la sécurité des spatioport de la planète. Ils réussirent à avoir l’autorisation d’atterrir, je regardais la planète commençait à grossir devant moi, jusqu’à ne plus voir que ses paysages. La couleur principales devant moi était le gris et un jaune ocre, quelques zones bleu montrant quelques lacs devant survivre face à la nature certainement désertiques de la planète. Voila un endroit qui semblait peu accueillant, du moins à première vue, bien que je doutais que la suite serait certainement pire encore.
Nous étions désormais au dessus d’une ville, plusieurs vaisseaux bien plus gros que le notre nous dépassaient, faisant vibrait à leur passage le notre beaucoup plus petit. D’immenses immeubles gris se dressaient au dessus de nous, en réalité presque tout était gris dans cette ville qui paraissaient bien morne, l’astroport ne faisait guère exception, la piste semblait ne pas avoir était entretenue depuis bien longtemps et les vaisseaux était rouillés, semblable à des épaves dont personnes ne pourraient prétendre qu’elle puissent encore voler.
Je sentis une vibration au dessous de moi lorsque le vaisseau se posa, un bâtiment en béton armée ce trouvait à coté de moi.
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire " Cyprian" (-16)

Message par Berenor le Lun 25 Juin - 18:43

Pour ceux qui peuven être largués ou voudrait des informations suplémntaires sur l'histoire j'ouvre un blog sur l'univers, j'esseyerais de mettre une information par jours, la je commence par les planètes.
Et j'ai aussi preferer mettre interdit au -16 au cas ou.

http://cyprian.canalblog.com/
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire " Cyprian" (-16)

Message par Berenor le Mer 27 Juin - 19:00

La porte s’ouvrit, nous laissant entrer dans le bâtiment, une foule de personne s’y trouver, la foule ne bougeait pas, elle attendait patiemment quelque chose, devant les militaires en treillis, ayant leurs armes bien fermement dans leurs mains nous décidâmes de faire pareillement que les autres personnes.
Au bout d’une bonne heure d’attente nous fumes fouillés et nos papiers furent vérifier, je n’aimais pas ça et aucuns autre membres du groupes aussi. La sécurité était poussé au maximum ici, je ne ces pour quelle raison la liberté des citoyens était bafoués en cet endroit. Une fois la fouille fini une femme en uniforme gris et une jupe blanche nous souhaitas un bon séjour à Paris, surement le nom de la ville ou nous nous trouvions.
Berenor partit en avant, nous le suivîmes sans savoir ou il allait, en faites il cherchait la sortit du spatioport. Celle-ci fut assez facile à trouver, si on met de coter que nous nous sommes perdu à plusieurs reprises. Des couloirs donné sur d’autres couloirs, tous été envahis de boutique dont le nombre était à la limite du supportable. Au final, après avoir demandé le chemin à plusieurs passants dont la plupart passèrent sans faire attention à notre existence, l’un d’entre eux nous aida, ses explication furent clair et rapidement nous quittâmes ce maudit endroit.
Je détestais déjà cette planète, j’espérais pourtant que le reste de la ville serait différents du spatioport, pourtant le futur allait me démontrer le contraire. Des que je fus sortis c’étais pour voir de milliers de voiture stationnés dont la peinture étais pour la plupart dans un mauvaises états, l’air étais sale et difficile à respirer, les nuages noirs et menaçant, l’horizon montrait des immeubles de formes grossières et simples comparé aux formes tous plus recherché et originales que les autres des villes de Cyprian. La vie devait être bien triste dans cette ville, qu’elle mode de vie pouvait bien avoir ses habitants, rien que de l’imaginé me rendait mal à l’aise.
Devant nous une nombres incalculable de voitures faisait un bruits insurmontables, cumulés au klaxon des automobilistes impatients et énervés.
Des véhicules plus grand arrivèrent, ils ressemblaient grossièrement à des bus, en réalité c’était des bus, bien qu’ils me faisait plus pensé à des poubelles roulantes vue leurs formes.
Les autres membres du groupes partir, un panneaux lumineux indiquer «  centre ville ».
- Ont ne vas pas monter dans ce trucs, dit-je tout en connaissant déjà leurs réponses.
- Imagine que tu est dans un bus, comme ceux de Cyprian. Ironisa Aximien.
- Il va te falloir beaucoup d’imagination alors, lança Jackard. Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas si terrible que ça, j’ai pris des bus de ce genre tous les jours quand j’été gosse.
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire " Cyprian" (-16)

Message par Berenor le Lun 2 Juil - 20:16

Le véhicule freina soudainement, des tonnerres de klaxons et d’injures fusèrent de partout, les embouteillages dominaient les routes d’asphaltes tachés de chew-gums aux nombre incalculables.
Rien n’y personne ne pouvait me préparer à ca pensai-je. Cette ville n’était en rien comparable à Livy, ou les voitures y étaient rares, les routes souterraines permettaient une circulation rapide et fluide laissant les piétons maitre de la surface. Les routes étaient bien entretenus, les villes spacieuses en mélangeant la nature au construction humaines.
Jackard semblait plus habitués que le reste du groupe à ce genre de ville, lui seul en avait déjà connu du fait qu’il était originaire de Scandor et ou le mode de vie était comparable à celui des habitants de cette planète, je comprenait mieux pourquoi il fallait de vrai Cypriannien pour découvrir et comprendre le reste de l’humanité. Les réfugiaient de Scandor n’aurait jamais était capable de décrire au Cyprianniens les différences qui nous séparait.
Le bus recommença à rouler de nouveau, je me sentis partir en arrière lorsqu’il accéléra brusquement, le siège commençait à devenir de plus en plus inconfortable et je me sentais serrait dans cette espace étroit.
Avec les autres Cypriannien et Jackard je préférais évité tout contact pour éviter de dire quoi que ce soit qui serait inhabituel pour les autres passagers, eux aussi silencieux. Nous nous échangions seulement quelque regard furtif pour voir et comprendre ce que nous pensions de tout ce qui se passait en ce moment.
Une trentaine d’autres passagers se tassaient dans le bus, les gens paraissaient bien plus âgée que sur Cyprian, ce qui est peux étonnant vu qu’ils possèdent une espérance de vie bien moindre à la notre.
Mais les maladies devaient aussi y être pour quelque chose, certains avait des peaux qui semblaient presque pourrir chez les plus vieux.
Au fur et à mesure que nous nous approchions du centre l’architecture de la ville s’amélioré, des immeubles grossiers laissèrent leurs place à des bâtiments à l’architecture plus recherchés, bien qu’à force je commençaient à m’en lassaient. Vu la vitesse du bus j’avais l’impression que les piétons allaient plus vite que nous. Le bus s’arrêta, nous étions arrivée au centre ville. Une foule de personnes allaient de ci et la, ne s’arrêtant jamais de marcher, le plus difficile en sortant du bus était l’air, il était encore plus lourd et sentait encore plus mauvais que tout à l’heure, comme si c’était encore possible.
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire " Cyprian" (-16)

Message par Berenor le Mer 11 Juil - 19:44

Quelque chose attira soudain mon attention, une étrange tour faite de métal rouillés, elle semblait être là depuis longtemps, le temps ayant fait largement son usure.
- A quoi peu bien servir cette tour, demanda Somon qui lui aussi semblait interloqué par ce bâtiment étrange.
- Mon père m’en avait parlé, répondit Jackard. Il s’agirait de la Tour Effeil si mes souvenirs sont bon, un monument incontournable de la ville.
Ça un monument, je me demande qu’elle est l’intérêt d’y aller, surement pas pour la vue que l’on pourrait avoir d’en haut. Je payerai pour n’avoir pas à voir cette ville entière depuis le ciel, si les nuages si bas m’en donnaient l’occasion. Dit-je.
Bien que ce qui me semblaient être des nuages, fut en réalité du à la pollution, c’est-ce qui faisait aussi cette odeur que je détestait tant.
Berenor regardait la tour Eiffel, je n’avait pas remarqué jusque la mais il semblait étrange, surtout distant. J’avais l’impression qu’il ne fallait pas le déranger, il était venu ici dans l’espoir d’avoir des réponses sur son passé, peut être qu’il commençait à en avoir, ou au contraire il été déçu de ne pas avoir la moindre souvenance. Ce devait être aussi nouveau pour lui d’être au milieu d’une foule sans être reconnu surtout pour quelqu’un ayant mené 2 guerres, apportés la liberté à des milliard de personnes et être le plus grand mystère d’une nation.
Nous étions tous réuni au même endroit, presque serrés les uns contre les autres de peur de se perdre dans cette foule immense sans aucuns endroit ou se rejoindre.
Et ces dans cette peur de se perdre que nous avions visité la ville toute l’après-midi, nous faisions beaucoup de pause, l’air pollués nous essoufflés rapidement. De l’arc de triomphe aux immenses cathédrale consacré à leur dieu, seul le palais du gouvernement, installés sur une ile de la Seine nous était interdit, toute circulation étaient réglementaient et surveillés. C’était la que voulait aller Berenor et il fut profondément déçu de ne pouvoir y allait, les murs autour de l’ile empêchait de voir le palais, Berenor nous avoua qu’il avait vu en rêve ce bâtiment, je me demande comment il avait pu rêver de quelque chose qu’il n’avait pas vu avant?
Jackard menait le groupe, une fois la déception terminé nous cherchâmes un hôtel, heureusement que tout était prévu et les économie était suffisante pour un bon bout de temps.
Nous primes 4 chambres au total, tous des suites de 2 personnes. A l‘accueil il vérifièrent notre identité, Amindlin demanda pourquoi.
L’homme de l’accueil sembla étonné de la question mais lui répondit poliment qu’il fallait savoir si nous étions interdit ou pas d’être dans cette hôtel, pour la sécurité et la bonne tenue de l’établissement.
Quelle triste pays que celui-ci ou la confiance n’existe pas, balayé par un protectionnisme omniprésent.
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire " Cyprian" (-16)

Message par Berenor le Lun 16 Juil - 19:16

15 Janvier 13311, 07h31, Paris

Le reveil sonna, Melia dormait dans le même lit que moi, j’aurais préféré être avec Vraston avec qui j’ai souvent dormit ensemble durant le trajet, ensemble nous avions déjà montrer une certaines proximité que je ne retrouver pas avec les autres. Mais ici Jackard nous avait prévenu que toute relation entre hommes ou femmes était interdites et sévèrement puni, il fallait éviter tout contact tant que nous étions sur cette planète. Le simple fait d’embrasser un autre homme était puni de prison, seuls l’amour entre un homme et une femme était autorisé. Pourtant Melia était elle aussi pas mal, avec ses ravissants cheveux roux et un visage parfaitement sculptées elle semblait ressemblait à un mannequin d’un magazine de mode.
Quelqu’un frappa à la porte et Melia qui était déjà debout partit l’ouvrir, laissant entrer Vraston et Christie qui dormait dans la chambre à coté.
- T’en pense quoi de la déco, ironisa Jackard en regardant ma chambre.
- Que dire, mis à part le coté vieillot et des couleurs tristes. C’est pas ici que j’irais pour faire une fête ou quoi que ce soit de gaie.
- Ou sont partit les autre? Demanda Melia.
- Ils sont partit faire un tour en ville, répondit Jackard. Il semble qu’ils n’en ont pas assez vu hier.
Des klaxons commencèrent à retentir, déjà les chauffeurs énervés et les embouteillages commencèrent à revenir.
Malgré tout je me demandais ce qui était le pire, être a pieds dehors et supporté cet air irrespirable ou être dans une de ces voitures?
Le soleil chauffait la pièce mal isoler, qui se transformât bientôt en véritable sauna, des goutes de sueur tombant de mon front alors que mes cheveux commençaient à friser.
Ce fut Vraston qui eu le premier l’idée de sortir peut de temps après, pour promener un peu et découvrir un peu mieux la ville.
Au moment même ou je sortis de l’hôtel j’eut l’impression que mon estomac commençait à se rétrécir, mes poumons peinait à inspirer et expirer et je ressentais une odeur désagréable du a la pollution.
Melia aussi semblait ressentir le même malaise, je la serra la main pour lui montrer que le la soutenais le temps qu’il faudra.
Ceci était surement normal, passer de l’air pur de Cyprian ou d’un autre monde de la Republique à cette air pollués depuis des milliers d’année était dur à supporter. Sur Esorkia aussi nous avions eu le même problème, mais nous n’étions resté même pas une demi-journée.
Déjà je commençais à m’habitué un peu, avec Christie, Melia et Vraston nous primes la première rue à droite, ou des restaurants, bars et commercent ce battaient entre eux, des publicités envahissaient les fenêtres, ne laissant pas d’autres choix au passants que d’être sans cesse solliciter à consommer des produit souvent hors de prix pour la plupart d’entre eux, sans compter que cela rendait laid les bâtiments qui n’étaient déjà pas gâtée.
A force cela en devenait presque lassant, de gigantesque écran projeté les publicités, personnes ne semblait y faire attention parmi les gens présents dans la rues, comme si tout était normal.
La rue était divisait en deux, une partie pour les piétons, trop petites à mon gout et la route pour les voitures qui se battaient pour chaque mètre ou il pouvait avancer.
A chaque fois qu’une voiture passait prés de moi je sentais son air chaud me balayai le visage avec son odeur nauséabonde du a l’énergie fossile qu’elle projetait, empoissonnant l’air des environs.
Une camionnette faillit nous écraser tout les quatre lorsqu’elle roula brutalement sur le trottoir, elle s’arrêta, faisant claquer son chargement.
Deux ouvriers habillés de veste bleu salit par le temps sortir du véhicule voir le visage, ces Jackard qui nous expliqua comment les reconnaitre avec leurs habits bleu; il ne faillait mieux pas les approchait, ils était semblables à des bouledogues avec une barbe pour le premier et imberbe pour le second, tous avaient le crâne rasé. Ils se dirigeaient tous deux vers un bar, en regardant de plus prêt je vis d’autres personnes, une dizaine au total, principalement des ouvriers en tenu bleu profitant de la matinée pour boire quelque bières avant de partir au travail, leurs visage tous menaçant et pour certains totalement ivre et une vieille femme qui semblait perdu dans ce décor.
Celui sans barbe eu juste le temps d’ouvrir la porte que la vieille dame attendait pour sortir, l’autre ouvrier bouscula violemment la vieille femme, la faisant tombé par terre. celui-ci ne faisant même pas attention à ce qu’il faisait. Ce fut Chrisie qui accourue pour aider la vieille femme à ce relever, celle-ci peiner, quelques larmes sortirent de son visage. Elles n’osaient rien dire et nous étions tout les quatre étonnés par un telle comportement comme il nous avait jamais été donné de voir jusqu’ici, à l’exception de Jackard.
- Alors les jeunes, Dit l’ouvrier barbu d’une voix roque et moqueuse. On aide les vieux maintenant, on veut être gentils.
Les autres personnes présents dans le bar rirent tous de bon cœur, montrant une méchanceté inhumaine, une passion pour la moquerie et le sadisme innée comme jamais nous n’avions vue.
Melia s’approcha de l’ouvrier, celui-ci arrêta de rire et s’approcha subitement d’elle. Il commença à ouvrir la bouche pour dire quelque chose mais n’eut pas le temps de dire le moindre mot que le poing de Melia frappa le nez de l’ouvrier qui s’agenouilla, son nez saigna abondamment, des gouttes tombaient sur le carrelage gris et blanc.
Plusieurs des clients du bar se levèrent, Melia venait de déclenché une bagarre. Mais leurs courages qu’ils voulaient montrer n’était que fictif, lorsqu’ils virent que nous étions meilleurs qu’eux, cela du à nos entrainement ou nous apprirent à nous battre durant notre enfance et adolescence, ils fuirent le bar, nous sans être resté intact à l‘affrontement. Christie profita du calme pour faire assoir la vieille dame sur une chaise, celle-ci sembla allait mieux.
L’homme qui l’avait bousculait peinait à rentrer dans la camionnette, de son nez du sang coulait toujours abondamment, il n’avait eu que ce qu’il méritait pensai-je.
La victime repartit au bout de 5 minutes ou elle nous remercia de l’avoir aider, malgré tout je ressentait de la peur sur son visage, comme si elle craignait de revoir l’ouvrier qui l’avait agressé. Je repensa au caméra de sécurité, fonctionner t’elle car jusqu’ici les policiers et soldats était toujours présents et surveiller chaque millimètre de la ville, pourtant la personne n’était la, surement que ce n’est pas une vieille dame sans défenses qui ce faisait attaquer qui été leur priorité.
Je repensa à un cours au collège, lorsque notre profs nous expliqua qu’avant des cameras surveillaient les rues des grandes villes, principalement pour surveiller la circulation et tout ce qui était interdit par la loi et qui était puni d’une amende. Certainement qu’ici aussi la sécurité n’été pas la pour protégé, mais plutôt pour surveiller aussi les personnes pouvant être gênantes pour le gouvernement telles que des anarchistes comme nous l‘avait expliquer Jackard.
J’avais toujours douté que de telles système avait exister sur Cyprian avant la révolution, pourtant savoir qu’il existé encore à notre époque sur d’autres planètes telle que celle-ci me terrifia, je sentis aussi en moi une vague d’exaspération, comme si tout mon corps était pris d’un élan de révolte. Je commençais à me voir détruisant toutes ces caméras, me dressant contre ce totalitarisme d’une politique sécuritaire allant jusqu’à l’extrémisme et dont le principal but était l’argent et le contrôle, toujours l’argent qui semblait dirigés ce monde, devenant l’unique but dans la vie de tout ces personnes.
avatar
Berenor
Membre

Messages : 1368
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://berenor.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire " Cyprian" (-16)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum